Maillons soudés

Tout sur la maille, les anneaux, le montage, l'historique...

Modérateur : L'équipe des gentils modos

Répondre
Avatar du membre
baptiste le comtois
Messages : 68
Enregistré le : ven. nov. 13, 2009 12:00 am
Localisation : NANCY

dim. mars 09, 2014 6:58 pm

Bonjour à tous.
Je me lance dans des maillons soudés à la brasure au cuivre.
Je sais que certains ont déjà employé ce principe de fermeture d'anneaux (à la différence que c'était de la soudure à l'argent, il me semble...)
Après plusieurs essais, je suis un peu déçu, car si ma brasure permet de fermer l'anneau, elle n'offre que peu de résistance si je décide d'ouvrir l'anneau à mains nues...
Quelqu'un pourrait il me donner des conseils à ce sujet ?
Pour info, j'utilise des maillons formsé à partir de fil d'acier doux NON galvanisé, de section 1,2mm, avec une lampe à souder et des baguettes de cuivre au phosphore (le phosphore est histo ? :/ Je ne sais pas mais au moins, je n'ai pas à dérouiller éventuellement mes anneaux avant la soudure...)
Si vous avez déjà essayé la soudure à la brasure, ou mieux si vous avez des photos de maille historique soudée à la brasure, je serai très intéressé d'en discuter avec vous. :jap:
Le Belliqueux
Messages : 728
Enregistré le : mer. sept. 22, 2010 8:39 pm

ven. mars 14, 2014 10:15 am

je pensais que les anneaux étaient rivetés avant d'être soudés...
...une soudure juste pour éviter les accros.
En observant des pièces archéo, (le haubergeon non daté du musée de Bayeux par exemple), il me semble avoir vu des anneaux soudés et d'autres dont la soudure à cassé, laissant apparaître le rivetage.
Ne pas confondre marque d'authenticité et travail de cochon.Le belliqueux peut être un vrais sale c...n
C'est un peu pour ça qu'il a pris ce nom!
Avatar du membre
baptiste le comtois
Messages : 68
Enregistré le : ven. nov. 13, 2009 12:00 am
Localisation : NANCY

dim. mars 23, 2014 3:01 pm

Bonjour.
Je suis très étonné par ce que tu dis... Soudure sur rivetage : quel intérêt : protéger le tissu du vêtement en dessous ?
De mon point de vue, ça ne tient pas trop, d'autant qu'on sait qu'une maille rivetée possède un coté lisse et un autre plus rugueux, par la position des rivets toujours du même côté (cf, les recherches sur la construction des vêtements de maille, de M. E. Martin Burgess).
Il suffit alors de mettre le côté lisse à l'intérieur...

Quoi qu'il en soit je serai très heureux d'avoir une photo en détail du haubergeon concerné pour découvrir cela. [img]images/icones/icon10.gif[/img]

De mon côté, je poste un détail d'anneaux soudés issus de l'article de David Edge (Problems and Pitfalls in the identification of European Mail, in London Park Lane Arms Fair, Spring 2004).
Détail de maille soudée formant la manche d'un haubergeon, avec la présence d'un anneau riveté unique dans la manche ( à usage prophylactique ?)

https://lh3.googleusercontent.com/-QT0I ... .photo.jpg

Après réflexion, mes problèmes de soudure à la brasure viennent au moins de deux choses : je suis totalement néophyte en soudure ! Et peut être que ma baguette d'apport en cuivre est trop grosse par rapport à l'élément recevant la soudure (le maillon).
Reste à savoir si des baguettes plus fines existent....
Avatar du membre
baptiste le comtois
Messages : 68
Enregistré le : ven. nov. 13, 2009 12:00 am
Localisation : NANCY

dim. mars 23, 2014 6:02 pm

Je viens de relire l'article dont je fais référence plus haut...
Effectivement, il est précisé que le modèle de haubergeon, dont j'ai mis la photo en référence possède des anneaux rivetés sur le torse et les épaules, et que ces anneaux rivetés ont subi aussi le principe de soudure à la brasure avec un alliage argenté jaune clair...
Voici une autre photo du haubergeon.

https://picasaweb.google.com/lh/photo/8 ... directlink

En voyant ces photos et en prenant en compte que tout a été soudé à la brasure, je m'étonne de l'homogenéité des soudures, de leur finesse pour laisser visible les formes du rivetage...
Cela me donne une idée complètement farfelue que je présente ici. N'ayant pas peur du ridicule...
J'émets ici une hypothèse de fabrication complètement ... hypothétique : :crazy:
Et si les anneaux avaient été montés au départ, soit rivetés, soit aboutés, selon leur emplacement et que le haubergeon une fois fini, serait trempé dans un matériau en fusion à faible température de fusion ? (ex : cuivre 850°C ou alliage cuivre + étain... ). Cela permettrait d'avoir une soudure uniforme comme sur la photo...
Je fais appel aux chimistes et soudeurs : serait ce possible ?
Avec cette hypothèse, pleins de questionnements me viennent à l'esprit :
Le matériau en apport pourrait il tenir sur les anneaux ?
Il faudrait agiter le haubergeon pendant le refroidissement, afin qu'il conserve sa souplesse,
etc.
Donc, encore beaucoup de questions autour de la maille...
Avatar du membre
Himon
Messages : 1368
Enregistré le : lun. juin 29, 2009 11:00 pm
Localisation : Ruffec 16

dim. mars 23, 2014 7:57 pm

Avec ta théorie j'ai peur que les anneaux ce soude entre eux sur les zones de chevauchement ...j'y connais rien en brasure mais sur cette hypothèse je pense que cela soit difficile a faire
Memento mori , Memento audere semper
"Si vous trouvez que l'éducation coûte cher, essayez l'ignorance" Abraham Lincoln
Avatar du membre
baptiste le comtois
Messages : 68
Enregistré le : ven. nov. 13, 2009 12:00 am
Localisation : NANCY

dim. mars 23, 2014 9:13 pm

Exactement, tu as raison.
C'est pour cela que j'imagine que le haubergeon soit agité pendant le refroidissement et la solidification du matériau servant de brasure.
De plus, la couche de brasure étant fine, le mouvement après solidification de la brasure désolidariserait de toute manière, les anneaux qui auraient été soudés...
Sans réfléchir à la manière de poser la brasure, et reprenant le fait qu'il existe des soudures à la brasure sur des mailles rivetées et que ces soudures demeurent fines, au point de laisser visible les formes des rivets, on pourrait peut être penser qu'elles serviraient de couche de protection contre ... la rouille... Non ?
Je n'affirme rien, je pose juste des questions en l'air !! :D
Avatar du membre
tiri
Messages : 60
Enregistré le : jeu. août 24, 2006 11:00 pm
Localisation : Limoges

mar. mars 25, 2014 10:14 am

Bonjour,

Je me pose des questions :
1 - Tu parles de "métal argenté jaune clair". Qu'est-ce que ça veut dire au final ? Que la couleur est jaune clair et que l'analyse chimique a révélé la présence d'argent ?
Si c'est le cas, il va te falloir trouver la composition exacte de ce métal pour pouvoir le reproduire. Ensuite il faudra trouver le moyen de le poser sur les anneaux.

2 - Quel est le but de la soudure ? Pour celà il faudrait savoir à qui etait destiné ce haubert, et quel en était l'usage prévu. J'ai vu quelquepart (je ne sais plus où) qu'il pouvait y avoir des hauberts de combat et donc d'autres qui servent seulement à frimer. Donc : le but de la soudure est-il de rendre les anneaux plus solides ou plus jolis ? Si on connait l'usage final de la pièce à créer, alors à un moment ou à un autre une méthode de création probable tombera sous le sens. Je crois qu'il ne faut pas prendre le problème à l'envers.

En tous cas, bravo de te lancer dans l'aventure, et bon courage.
Avatar du membre
Che Khan
Messages : 3229
Enregistré le : dim. juin 26, 2005 11:00 pm
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Contact :

mar. mars 25, 2014 12:49 pm

Yo
tiri a écrit : J'ai vu quelque part (je ne sais plus où) qu'il pouvait y avoir des hauberts de combat et donc d'autres qui servent seulement à frimer
Les hauberts qui servent à frimer sont ceux qui sont utilisés par la plupart des "reconstit" !!!! :crazy: :crazy:

Au delà de ce trait d'humour facile (trait, car je reste un archer avant tout) je suis vraiment impressionné par toutes ces questions dont les réponses restent à trouver et suis le fil du post avec grand intérêt.

Bien à tous.
Che Khan, archer 'tatar'
Ma période : Mongol de la "Horde d'Or" / 1350 - 1360.
Mon site : L'Ordoo du Corbeau Rouge
Mon autre site : Ravélo - Randos
Enregistré sur ce forum le 27 Juin 2005.
Répondre

Retourner vers « Le coin du haubergier »