À la Recherche d'un haubert.

Partagez vos vos expériences, découvertes, recommandations, interrogations.

Modérateur: L'équipe des gentils modos

Règles du forum
ATTENTION -
ATTENTION : Ce forum n'est pas un espace publicitaire ou d'échanges de liens.
Cet espace a UNIQUEMENT pour vocation de permettre aux médiévistes de partager leurs informations sur leurs artisans, fournisseurs...etc
Ce forum n'est pas non plus un lieu de règlement de comptes pour "consommateurs".
Le non respect de ces recommandations entraînera la suppression du sujet sans préavis.

FORMALISME A RESPECTER :
Sujet : <nom de l'artisan> - <spécialité>
Message : Coordonnées, site internet et votre avis.
Merci de respecter ces consignes pour nous permettre à tous de s'y retrouver !
Commissar
 
Messages: 11

Re: À la Recherche d'un haubert.

Messagepar Commissar » Ven Aoû 25, 2017 8:21 am

Bouchard a écrit:POurquoi une modeste ascendance ?

Ah ! Pourquoi pas ?
Majoritairement, pour qu'on "l'oublie" dans l'Histoire. Je ne veux pas rentrer dans la tête d'un personnage dont le nom a survécu, donc une ascendance modeste au possible est de circonstance.

D'après ce que j'ai pu lire, le chevalier au XIème n'était pas un noble, c'était plus une profession qu'il pouvait exercer à plein temps ou non, attaché à un seigneur ou non, son rôle martial de cavalier semble simplement le définir.
Au XIIème, il semble y avoir une sorte d'ascenceur social où un chevalier pouvait marier une galante et accéder ainsi à la noblesse. De plus, le rôle de la cavalerie prend de l'importance, et le chevalier de même. Cependant tous les cavaliers ne sont plus automatiquement des chevaliers.
Au XIIIème, ce phénomème d'ascenceur serait fini, ce qui sous-entend que tous les chevaliers sont maintenant des nobles ? Ou alors chevalier est devenu un statut à part entre roture et noblesse ? Sous-entendu, a-t-il forcément des armoiries (qui apparaissent plus ou moins là), et transmet-il son titre par héritage ?
Courrant XIIIème et début XIVème, la cavalerie lourde (la lance passe sous le bras) est au sommet de sa gloire, et le chevalier au sommet de sa gloire, jusqu'à sa fin.

Dans cette évolution, je ne suis pas sûr de quel statut en particulier dispose le chevalier, et quelle peut-être son ascendance sociale le long du XII-XIIIème siècle. Mais, ça change beaucoup la forme du haubert ?

Avatar de l’utilisateur
medieviste
 
Localisation: colmar
Messages: 4744

Re: À la Recherche d'un haubert.

Messagepar medieviste » Ven Aoû 25, 2017 10:59 am

Je laisse aux pédagogues de service le soin (ou non) de répondre sur les aspects sociaux.

Je me contenterai de la partie originelle du topic, la maille.

Commissar a écrit:Dans cette évolution, je ne suis pas sûr de quel statut en particulier dispose le chevalier, et quelle peut-être son ascendance sociale le long du XII-XIIIème siècle. Mais, ça change beaucoup la forme du haubert ?


La forme, non. Un haubert est un haubert : il descend jusqu'à mi-cuisses, parfois jusqu'aux genoux, il est fendu en deux ou ne l'est pas, il a des manches longues et il y a coiffe et moufles rattachées.

Ce qui va changer selon le statut social, c'est la qualité du haubert. Plus tu es riche, plus les mailles seront petites et solides. Plus tu es pauvre, plus elles seront grandes et usées, vieilles.
Exemple : un haubert de fils à papa = mailles de 6 ou 7 mm (diamètre interne, toujours !) réalisé quelques années en arrière, dernier cri, haut de gamme.
Un haubert de chevalier peu aisé = mailles de 8 mm, réalisé un demi siècle, voire un ou deux siècles en arrière, usé, les mailles sont affinées par des décennies de dérouillage et de port intensif.

Dans les deux cas, à 5 m on ne voit pas la différence.

Ce raisonnement s'applique avec le reste de l'équipement : superbe destrier de prix/vieille carne ; superbe écu en bon bois couvert de bon cuir, blason en relief/vieil écu en en bois ordinaire, cuir basique, motif peint sans relief ; superbe épée en acier damassé de haute qualité/vieille épée en mauvais acier (dans ce dernier cas, on ne voit pas la différence à l'oeil, mais à l'usage)
Etc.

Avatar de l’utilisateur
Bouchard
Gentil Modo
 
Localisation: Val de Marne 94
Messages: 15587

Re: À la Recherche d'un haubert.

Messagepar Bouchard » Lun Aoû 28, 2017 6:54 pm

Noble ne veut pas dire riche (il existe des paysans riches).
Ascendance modeste ne veut pas dire chevalier oublié (Cf William Marshall).
Tout cela est beaucoup plus nuancé que riche/pauvre ou noble/non noble. C'est même tellement nuancé que les historiens écrivent encore sur ce que pouvait bien être un chevalier. :lol:
Toutefois tu peux te fixer sur quelques principes :
- Le chevalier est un combattant spécialisé. C'est un guerrier à cheval. Il a appris le métier des armes auprès d'autres chevaliers. C'est un combattant complet.
- Le chevalier n'est pas nécessairement noble (il se produit néanmoins un glissement au cours du XIIIeme pour réduire l'accès au statut et l'Eglise fait tout pour contrôler cette caste de guerriers plus attirés par la luxure et la guerre que par Dieu).
- Plus on avance dans le temps plus le chevalier doit avoir des moyens financiers. Au début XIVeme il arrive qu'il y ai plus d'écuyers que de chevaliers tellement cela est onéreux de s'équiper
- Les armoiries se développent au cours du XIIIeme (surtout à compter de 1230).

Pour le reste ce que t'a dit Médiéviste est juste.
Tu peux décliner cela sur le matériel équestre également, ainsi que pour le costume civil qui reflète ton rang et ton niveau de richesse.
Membre des GMA - Membre de Bouvines 1214 - Membre du collectif 1186-583 - http://www.guerriersma.com - Ne pas subir- Je porte un slip sous mes braies et alors ?

Commissar
 
Messages: 11

Re: À la Recherche d'un haubert.

Messagepar Commissar » Mar Aoû 29, 2017 3:35 pm

medieviste a écrit:Je me contenterai de la partie originelle du topic, la maille. [...]

Merci pour ces précisions ! Cela m'aide beaucoup.

Merci également aux autres, pour "cerner" correctement mon personnage je vais sans doute devoir me plonger dans de plus amples lectures.

Précédente

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron