chaudrons en fonte

Forum dédié aux ustensiles, accessoires, contenants, ...

Modérateur : L'équipe des gentils modos

wardancer_

jeu. nov. 29, 2007 6:25 am

Quelqu'un pourrait m'expliquer ce qu'il faudrait faire pour rendre des chaudrons en fonte un peu rouillés en chaudrons alimentaires?
y a t il un produit ou meal à couler comme pour le cuivre ou l'etain pour ne plus s etracasser de la rouille à l'intérieure?

Merci d'avance compaings Image
Avatar du membre
conrad932
Messages : 367
Enregistré le : mer. janv. 03, 2007 12:00 am
Localisation : buysscheure

jeu. nov. 29, 2007 7:46 am

tu les décaper puis ensuite tu les fais chauffer sur un feu au gras de boeuf (ou saindoux) afin de le culotter et ensuite une fois que ton gras est bien noir tu tu les plonge dans l'eau. nous on fait ça pour les nôtres est ça marche , en tout cas on n'a pas encore était malade
bien a toi
thomas Image
Avatar du membre
conrad932
Messages : 367
Enregistré le : mer. janv. 03, 2007 12:00 am
Localisation : buysscheure

jeu. nov. 29, 2007 7:50 am

ah oui puis après chaque we tu repasse du saindoux, a la main sans les faire chauffer pour que les parois reste grasses et soient protégées
thomas
Image
Avatar du membre
thillo
Messages : 636
Enregistré le : dim. nov. 11, 2007 12:00 am
Localisation : Rennes

jeu. nov. 29, 2007 11:45 am

Ou alors tout simplement tu gardes ton chaudron toujours propre... et sec, les chaudrons que nous employons de ce côté ci de la France ne rouillent jamais et datent de plusieurs dizaines d'années voire presque cent ans pour les vieux ("lessiveuses" pour cuire les patates pour les fêtes 1900 etc) [img]images/icones/icon10.gif[/img]
M-A-X-I-M-U-S, MAXIMUS!


Qui sème le vent, récolte la tempête.
godefroy
Messages : 194
Enregistré le : jeu. oct. 25, 2007 11:00 pm
Localisation : alès

ven. déc. 14, 2007 3:16 pm

est ce que la fonte exister au ma??
Avatar du membre
cassetrogne
Messages : 4400
Enregistré le : lun. mai 17, 2004 11:00 pm
Localisation : Villebon/Yvette
Contact :

sam. déc. 15, 2007 5:19 am

Au MA, non

A la fin du XV, ca commençait.
Cassetrogne, Ménestrier aux Coquillards de Villon
http://www.coquillards-de-villon.com
http://coquillards.leforum.eu
Si sibi pilosus est, legitimus !
Avatar du membre
perlinelatisserande
Messages : 2448
Enregistré le : mer. janv. 05, 2005 12:00 am

dim. déc. 16, 2007 10:33 am

Tiens moi je ne les culotte pas comme ca:
mélange a part égale de lait et d'eau (pasqu'on oublie toujours de prendre assez de lait) , des patates, et quelques heues à chauffer. Après on jette tout (les patates on la particularité d'absorber toutes les toxines) et après chaque anim, nettoyage séchage parfait et graissage.
*Cépaïsto selon le lieu et la période





<a href="http://perlinelatisserande.over-blog.com/" target="_blank">http://perlinelatisserande.over-blog.com/</a>    http://arachfai.over-blog.com/





je cherche un boulot de métreur, métreur deviseur ou assistant administrative (sans la compta) dans le bâtiment. On sait jamais.
Avatar du membre
thillo
Messages : 636
Enregistré le : dim. nov. 11, 2007 12:00 am
Localisation : Rennes

dim. déc. 16, 2007 5:33 pm

Faut jeter les patates le lait et tout? Arf, moi qui n'ose même pas jeter les pelures de fruits et de légumes, les utilisant au pire comme angrais vert... Mais jeter du consommable (attention avec les patates, Cépaïsto est souvent fâché avec), beh je sais pas, dommage pour ces aliments quoi...
M-A-X-I-M-U-S, MAXIMUS!


Qui sème le vent, récolte la tempête.
Avatar du membre
perlinelatisserande
Messages : 2448
Enregistré le : mer. janv. 05, 2005 12:00 am

mar. déc. 18, 2007 10:38 am

Beh à part si tu veux t'intoxiquer...
Je sais bien c'est malheureux mais bon; et je sais aussi que cépaisto mais j'ai pas encore trouvé (jai pas trop cherché non plus) quel est le légume médiéval absorbant le plus les toxine... Et comme de toute façon le chaudron en fonte cépaisto non plus...
*Cépaïsto selon le lieu et la période





<a href="http://perlinelatisserande.over-blog.com/" target="_blank">http://perlinelatisserande.over-blog.com/</a>    http://arachfai.over-blog.com/





je cherche un boulot de métreur, métreur deviseur ou assistant administrative (sans la compta) dans le bâtiment. On sait jamais.
Avatar du membre
le furet
Messages : 5968
Enregistré le : lun. janv. 29, 2007 12:00 am
Localisation : Plouharnel

mar. déc. 18, 2007 11:45 am

L(huile de tournesol fixe pas mal de saleté et notamment le plutonium semble t-il.

Vive les frites à l'huile tournesol cultivées aux pieds des terrils de ch'nord ![img]smile/biggrin.gif[/img]

A+
Grég le furet


56


Miles britto-romain an 5OO.


Letavia <a href="http://letavia.canalblog.com/" target="_blank">http://letavia.canalblog.com/</a>
Avatar du membre
percefut
Messages : 861
Enregistré le : ven. janv. 12, 2007 12:00 am
Localisation : bxl

sam. déc. 22, 2007 4:22 am

sinon pourles metoyer un bon coup ,utilises du gros sel que tu frotteras energiquement avec de la simple paille
ca devrait deja eliminer enormement de crasse
et sinon tu les graisses un bon coup apres chaque week end
<img src="http://pic.aceboard.net/img/12392/5921/1176637044.jpg" alt="http://pic.aceboard.net/img/12392/5921/1176637044.jpg" style="border:0" />


Daniel,Percefut, compagnon de la Sainte Croix
wardancer_

ven. janv. 04, 2008 7:39 am

et bien merci pour ces conseils

je vais voir ce qu'on peut faire!

sinon en effet la fonte c'est pas histo mais un membre de la compagnie c'est lancé dans le brassage de bière artisanale et disons que les chaudrons en fonte sont suffisamment gros pour qu'on mette le liquide dedans et que ça migeotte sur le coin du feu.

On préfère utiliser donc ces chaudrons en attandant que nos finances nous permettent de lui fournir des chaudrons en cuivre de ce gabarit.
Avatar du membre
fred de nîmes
Messages : 87
Enregistré le : mar. oct. 23, 2007 11:00 pm
Localisation : Nimes

mer. janv. 16, 2008 7:43 am

La fonte fut découverte en Chine durant la période des
Royaumes combattants (IVe siècle avant Jésus Christ).

"source wikipedia"


"Jusqu'au Moyen Âge, en Occident, la production de fer est réalisée dans un bas-fourneau, four pourvu d'une cheminée de faible hauteur. La ventilation par des soufflets installés à la base de la cheminée permet d'atteindre les températures de plus de 1 000 0C nécessaires à l'opération. Le minerai de fer (oxydes) mélangé au charbon de bois est chargé par la cheminée. La fusion entraîne sa réduction par le carbone en fer métallique. Une fois le processus achevé, la base du fourneau est détruite. Les scories, résidus de la combustion, s'écoulent et on extrait une éponge de fer encore impur, qu'on doit retravailler à la forge. - Au XIIe siècle, l'utilisation de l'énergie hydraulique permet déjà d'améliorer grandement la productivité. Le mouvement d'une roue à aubes transmis au travers d'un arbre à cames permet d'actionner des soufflets reliés à des contrepoids. - Mais la principale innovation intervient au XIVe siècle, quand sont mis au point les hauts-fourneaux. La taille de la cheminée est nettement augmentée, ce qui entraîne non seulement l'accroissement des capacités de production, mais aussi une élévation des températures jusqu'à 2 000 0C. Cependant, la réduction du minerai de fer donne alors un produit à forte teneur en carbone, la fonte. Par martelage, peu à peu mécanisé, on procède à l'affinage de la fonte (élimination du carbone) afin d'obtenir du fer. - C'est une révolution technique considérable qui permet de produire du fer en grande quantité et à bas prix. En 1556, paraît le De re metallica de Georgius Agricola, célèbre traité de métallurgie qui fixe pour près de deux siècles les principes de la production des métaux. Même si les hauts-fourneaux ont été largement mécanisés et modernisés, notamment pour le retraitement des gaz, leur principe de fonctionnement n'a pas été fondamentalement modifié. - Au début du XVIIIe siècle, la substitution du charbon de bois par le charbon minier - le coke de houille - est une nouvelle avancée. Le développement des complexes miniers souterrains, tout du moins en Europe, est désormais indissociable de la métallurgie. - L'invention, en 1856, du convertisseur par Henry Bessemer, transformant rapidement et en quantité la fonte en acier par insufflation d'oxygène, permet d'envisager sa production en masse. Dans les années 1880, le monde est entré dans l'âge de l'acier."

"source unversalis"


je ne retrouve plus la source ( je l'ai lu la semaine dernière), ou on explique que la fonte a été découverte par hasard dans une mauvaise manipulation de fourneaux, c'était daté entre 1380 et 1420, il me semble.
Quoiqu'il en soit, la fonte deviendra évidement domestique quelques années plus tard, et courrante aux XVIé siècle.
Je fais les recherches pour vous trouver ça.

:)
Avatar du membre
perlinelatisserande
Messages : 2448
Enregistré le : mer. janv. 05, 2005 12:00 am

jeu. janv. 17, 2008 7:32 am

trés interressant et plus interressant que nos Cépaïsto*... en tout cas, pour mes perso pour l'instant, ca reste pas histo (mais si pratique!).

Et l'aluminium? quelqu'un s'y connais en alu? je suis curieuse mâma si je me doute bien que c'est pas pour nos époques
*Cépaïsto selon le lieu et la période





<a href="http://perlinelatisserande.over-blog.com/" target="_blank">http://perlinelatisserande.over-blog.com/</a>    http://arachfai.over-blog.com/





je cherche un boulot de métreur, métreur deviseur ou assistant administrative (sans la compta) dans le bâtiment. On sait jamais.
Avatar du membre
thillo
Messages : 636
Enregistré le : dim. nov. 11, 2007 12:00 am
Localisation : Rennes

ven. janv. 18, 2008 6:56 am

Wiki est ton ami [img]images/icones/icon15.gif[/img] L'alu n'existe pas à l'état naturel, il y a eu la mode de la fonte d'alu pour les dernières marmites pondues au siècle dernier, mais rien pour nous.
Pour la fonte d'acier, découverte chez nous au 14ème voui, mais usage domestique banalisé non, comme dit plus haut, pas avant la fin du 15ème, 16ème. Pour ça faut lire entre les lignes, avec cette histoire de Chine, on va finir par croire qu'on connais la fonte depuis ce temps là, c'est Alexandre le grand qui en a ramené un caquelon du pays voisin [img]images/icones/icon15.gif[/img]
M-A-X-I-M-U-S, MAXIMUS!


Qui sème le vent, récolte la tempête.
Répondre

Retourner vers « Ustensiles et accessoires »