chevalerie, vitesse de charge ?

Exercices, expériences, gestion du cheval, questions variées.

Modérateur: L'équipe des gentils modos

Avatar de l’utilisateur
medieviste
 
Localisation: colmar
Messages: 4730

Re: chevalerie, vitesse de charge ?

Messagepar medieviste » Mar Sep 08, 2015 8:58 am

Je suis pas un cavalier émérite, et tu le sais.
D'où une question de gros néophyte débutant, mais... pourquoi un éperon uniquement au pied gauche ? Quelle est l'utilité ?

Avatar de l’utilisateur
Bouchard
Gentil Modo
 
Localisation: Val de Marne 94
Messages: 15494

Re: chevalerie, vitesse de charge ?

Messagepar Bouchard » Mar Sep 08, 2015 2:08 pm

Peut être qu'il était utilisé comme une aide artificielle supplémentaire, un peu comme une cravache de nos jours ?
Son usage aurait alors évolué avec l'évolution de l'usage du cheval et des techniques de dressage.
Je conseille "éperonnerie et parure du cheval de l'antiquité à nos jours" (éditions racine).
Membre des GMA - Membre de Bouvines 1214 - Membre du collectif 1186-583 - http://www.guerriersma.com - Ne pas subir- Je porte un slip sous mes braies et alors ?

Avatar de l’utilisateur
medieviste
 
Localisation: colmar
Messages: 4730

Re: chevalerie, vitesse de charge ?

Messagepar medieviste » Mar Sep 08, 2015 2:18 pm

Oui, je m'en doute, mais pourquoi juste à gauche ?? That is the question !

Avatar de l’utilisateur
Bouchard
Gentil Modo
 
Localisation: Val de Marne 94
Messages: 15494

Re: chevalerie, vitesse de charge ?

Messagepar Bouchard » Mar Sep 08, 2015 3:11 pm

Peut être parce que tu descends/monte par la gauche ?
Membre des GMA - Membre de Bouvines 1214 - Membre du collectif 1186-583 - http://www.guerriersma.com - Ne pas subir- Je porte un slip sous mes braies et alors ?

Avatar de l’utilisateur
Che Khan
 
Localisation: Brabant Wallon (Belgique)
Messages: 3187

Re: chevalerie, vitesse de charge ?

Messagepar Che Khan » Mar Sep 08, 2015 4:30 pm

Re yo

Hectore des Mares a écrit:L'est c'est grand, en fait pour l'éperon ce serait plutôt l'Europe centrale. Quelques une des premières sources correspondent plus ou moins à la bulgarie/roumanie. Le sujet n'a pas été trop étudié, malheureusement.


Justement, concernant l'équitation, les pays de l'Est européen ont bcp été influencé par l'Asie centrale. les cavaliers hongrois (magyar), par exemple, utilisent également la cravache (en fait un petit fouet).

BàTous.
Che Khan, l'Archer 'tatar' des Francs Compaings Brabançons.
Ma période : Mongol de la "Horde d'Or" / 1350 - 1360.
Mon site : L'Ordoo du Corbeau Rouge
Mon autre site : Ravélo - Balades
Enregistré sur ce forum le 27 Juin 2005.

Bruno
 
Localisation: De passage à Le Cas 71
Messages: 21

Re: chevalerie, vitesse de charge ?

Messagepar Bruno » Jeu Avr 28, 2016 9:59 am

Bonjour à toutes et tous

Désolé de m’immiscer dans vos échanges.
Hectore des Mares a écrit:A priori, l'apparition de l'éperon suit ou précède légèrement celle de l'étrier, vers le V°siècle... à cette époque on portait à priori un éperon unique au pied gauche.Comme l'étrier, il vient de l'est.
Hectore des Mares a écrit:L'est c'est grand, en fait pour l'éperon ce serait plutôt l'Europe centrale. Quelques une des premières sources correspondent plus ou moins à la bulgarie/roumanie. Le sujet n'a pas été trop étudié, malheureusement.
Je cite :
Les textes grecs où l'éperon est cité sans ambigüité datent du IIIè au Ier siècle avant J.C. et décrivent une pointe fixée à l'arrière du pied. Écrits de Théodphraste (vers 372-vers 287 av. J.C.), Asclépiade (200-300 av J.C.) Diodore de Sicile (vers 90-vers 20 av J.C.).
Toutefois, il semble que l'introduction de l'éperon dans l'équipement du cavalier soit antérieure au IIIè siècle. Comme il était conçu fort probablement en matériaux périssable (bois ou os), il est évident qu'aucun d'entre eux ne pouvait nous parvenir.
Pour en trouver trace et illustration, il faut se référer aux statues et poteries d'artistes grecs des périodes plus anciennes comme, par exemple, un vase à peinture rouge attribué à Polygnote (vers 550 av J.C.) représentant une amazone portant un éperon en forme de losange au pied gauche, ou bien une statue en marbre blanc attribuée à Phidias (vers 442-438 av J.C.) qui se trouve au Vatican et montre, elle aussi, une amazone portant encore les attaches de fixation d'un éperon au pied gauche.

Hectore des Mares a écrit: à cette époque on portait à priori un éperon unique au pied gauche.
medieviste a écrit: pourquoi un éperon uniquement au pied gauche ? Quelle est l'utilité ?
Bouchard a écrit:Peut être qu'il était utilisé comme une aide artificielle supplémentaire, un peu comme une cravache de nos jours ?
Son usage aurait alors évolué avec l'évolution de l'usage du cheval et des techniques de dressage.
Peut-être aussi que les peintures ainsi que les sculptures, qui sont bien souvent des bas reliefs, ne montrent que le profile des personnages. Donc... ^^ Une seule jambe.


Plus proche, des sources donnes des petits éperons de talons en bronze, particulièrement bien décorés de la période romaine (IIè-IIIè siècles). Dimensions : h. 33mm, l. 48mm. Poids 28gr.
Même période, éperon à fixer dans la sandale de cuir, boutons rivets intérieurs. Poids 4gr.

Bouchard a écrit:Je conseille "éperonnerie et parure du cheval de l'antiquité à nos jours" (éditions racine).
Tout est dit. [img]smile/thumb.gif[/img] Merci Bouchard.

Pour les néophytes (non péjoratif), il y a :
XÉNOPHON - De l'art équestre
V siècles av-J.C. Qui est à se jour le plus complet et que l'on compare à, la bible du cavalier.
Ce qu'il faut savoir, c'est que la plus part des choses que vous faites aujourd'hui avec votre monture, vient de là (du pansage à la monte). ;)

Et le plus ancien traité d'équitation du monde XV siècle av-J.C. (plus basé sur l'entrainement des chevaux et attelages au combat).
- L'art de soigner et d'entraîner les chevaux.
Texte hittite du maître écuyer KIKKULI

Avatar de l’utilisateur
Bouchard
Gentil Modo
 
Localisation: Val de Marne 94
Messages: 15494

Re: chevalerie, vitesse de charge ?

Messagepar Bouchard » Jeu Avr 28, 2016 10:18 am

Merci pour ces observations pleines de bon sens et les références. Il est vrai que l'on néglige souvent l'Antiquité. Probablement du fait que la reconstitution fonctionne par période et zone géographique. Du coup on a tendance à raisonner parfois en "silo".
L'intérêt est également de voir, depuis ces périodes anciennes, ce qui a perduré jusqu' au Moyen-age et sous quelle forme, et ce qui a pu se perdre.
Membre des GMA - Membre de Bouvines 1214 - Membre du collectif 1186-583 - http://www.guerriersma.com - Ne pas subir- Je porte un slip sous mes braies et alors ?

Hectore des Mares
 
Localisation: Abbevile (80)
Messages: 432

Re: chevalerie, vitesse de charge ?

Messagepar Hectore des Mares » Jeu Avr 28, 2016 7:26 pm

Merci pour ces infos pertinentes , je vais aller fouiller de ce côte !
Lord Canada Dry I°, depuis 1214 au moins
Doublure de service

Avatar de l’utilisateur
ingelrannus
 
Localisation: Coucy(02)
Messages: 915

Re: chevalerie, vitesse de charge ?

Messagepar ingelrannus » Ven Avr 29, 2016 10:39 am

Bouchard a écrit:OK, mais les pratiques actuelles en reconstitution Empire ne peuvent être utilisées comme sources historiques dans le cadre d'une démarche de reconstitution en médiéval, et encore je ne distingue pas les 10 siècles de l'époque "Moyen-Age".


j'allais répondre la même chose.


C'est un contre sens total de calquer la logique martial équestre du 19ieme sur celle du XIII ième.

La logique militaire n'est pas la même, l'équipement n'est pas le même et l'équitation n'a rien à voir.
C'est après le XVème siècle qu'il y a eu un gros changement dans l'équitation. ( c'est pas moi qui l'invente, mais j'ai pu écouter / lire les exposés sur le sujet de Xavier Baecke et de Gaelle Bernard sur le sujet ).

Et pour revenir sur la charge de cavalerie, oui, les textes vont dans le sens que la charge de cavalerie n'intervient pas en début de bataille, mais plus sur la fin, contre les troupes "désorganisés".
Aucun texte, aucune représentation artistique ne montrent de charge CONTRE des piétons organisés en formation.

Avatar de l’utilisateur
Bouchard
Gentil Modo
 
Localisation: Val de Marne 94
Messages: 15494

Re: chevalerie, vitesse de charge ?

Messagepar Bouchard » Lun Mai 09, 2016 12:57 pm

Ou alors les textes montrent l'échec de cette stratégie (voir la bataille de Courtrai qui a coûté cher à la chevalerie franque...).
Membre des GMA - Membre de Bouvines 1214 - Membre du collectif 1186-583 - http://www.guerriersma.com - Ne pas subir- Je porte un slip sous mes braies et alors ?

Bruno
 
Localisation: De passage à Le Cas 71
Messages: 21

Re: chevalerie, vitesse de charge ?

Messagepar Bruno » Lun Mai 23, 2016 5:58 pm


Avatar de l’utilisateur
Bouchard
Gentil Modo
 
Localisation: Val de Marne 94
Messages: 15494

Re: chevalerie, vitesse de charge ?

Messagepar Bouchard » Lun Mai 23, 2016 8:49 pm

Merci pour ce partage.
Voici une bonne base de docs : https://boydellandbrewer.com/the-mediev ... -1450.html
On peut le trouver en pdf sur le net sans trop chercher...

Egalemen t : Eperonnerie et parure du cheval de l'Antiquité à nos jours Par Eliane de La Boisselière,Guy de la Boisselière
Membre des GMA - Membre de Bouvines 1214 - Membre du collectif 1186-583 - http://www.guerriersma.com - Ne pas subir- Je porte un slip sous mes braies et alors ?

Bruno
 
Localisation: De passage à Le Cas 71
Messages: 21

Re: chevalerie, vitesse de charge ?

Messagepar Bruno » Mar Mai 24, 2016 5:54 am

Bouchard a écrit:Egalemen t : Eperonnerie et parure du cheval de l'Antiquité à nos jours Par Eliane de La Boisselière,Guy de la Boisselière

Je l'ai. Malheureusement tout n'y est pas. Image

Image

Avatar de l’utilisateur
Bouchard
Gentil Modo
 
Localisation: Val de Marne 94
Messages: 15494

Re: chevalerie, vitesse de charge ?

Messagepar Bouchard » Mar Mai 24, 2016 8:50 am

Certes, mais aucun ouvrage ni catalogue n'est exhaustif.
Membre des GMA - Membre de Bouvines 1214 - Membre du collectif 1186-583 - http://www.guerriersma.com - Ne pas subir- Je porte un slip sous mes braies et alors ?

Précédente

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron