Encrage d'un campement sur sol dur

Matériel, accessoires, tentes, sources et documentation sur les campements.

Modérateur : L'équipe des gentils modos

Avatar du membre
Dom
Messages : 183
Enregistré le : ven. juin 13, 2008 11:00 pm
Localisation : Genève
Contact :

mar. avr. 17, 2012 4:55 am

Si on mesurait la force nécessaire pour arracher un piquet on aurait un élément sur lequel se baser, non ?
et en cas d'accident on pourrait avancer que l'on a réalisé un ancrage comparable ou meilleur que sur un pré.
Il faudrait réaliser des mesures pour chacun des divers points d'attache (mâts, tendeurs, bas de la toile).

Une autre solution serait de faire un plancher de la forme et de la taille de la tente sur lequel on fixe solidement cette dernière; ensuite on met du lest sur ce plancher. Cela a l'avantage que le lest est dans la tente et que l'on ne se retrouve pas avec des plots inesthétiques à l'extérieur. C'est la solution que j'envisage pour pouvoir monter une tente en intérieur.
Avatar du membre
cassetrogne
Messages : 4400
Enregistré le : lun. mai 17, 2004 11:00 pm
Localisation : Villebon/Yvette
Contact :

mar. avr. 17, 2012 6:34 am

Et si tu as assez de plots en fausse pierre, en les empilant comme il faut, tu te fais un mini Guédelon et du coup le visuel s'améliore. :D
Cassetrogne, Ménestrier aux Coquillards de Villon
http://www.coquillards-de-villon.com
http://coquillards.leforum.eu
Si sibi pilosus est, legitimus !
renaud
Messages : 562
Enregistré le : ven. août 27, 2010 9:24 pm

mar. avr. 17, 2012 9:51 am

Furet, ton idée est très intéressante, mais dans ce cas précis justement il faut demander à l'organisateur de fournir les plots.

Dom, Le problème est bien là et malheureusement je suis bien incapable de faire ces calculs, seul un fort en math sur ce forum pourrait nous renseigner.

Dès que l'occasion se présenter je ferai un essai avec des plots dans un site très venteux.
Je pense que c'est procéder de façon empirique, mais a mon niveau c'est la seule démarche à ma porté pour faire avancer le schmilblick.

Cassetrogne, tu n'est pas très sympa avec Guédelon"la fausse pierre". La démarche et la construction du château est remarquable. Je ne défendrai pas les annexes XXIème, bien que la superbe forge fin XIXème doit être relooker plus médiéval.
Je ne l'ai pas encore vu cette année, mais avec le super forgeron qui travail en ces lieux, je pense qu'ils ont tout ce qu'il faut pour nous présenter une VRAI FORGE MEDIEVALE
Avatar du membre
Dom
Messages : 183
Enregistré le : ven. juin 13, 2008 11:00 pm
Localisation : Genève
Contact :

mar. avr. 17, 2012 10:47 am

renaud a écrit :malheureusement je suis bien incapable de faire ces calculs, seul un fort en math sur ce forum pourrait nous renseigner.
J'ai bien écrit mesurer et non pas calculer.
Il faut planter des piquets dans un pré, y attacher une corde, passer cette corde dans une poulie de sorte que la traction se fasse dans la même direction qu'avec la tente, puis mettre du poids au bout de la corde. Ce qui permet de déterminer la limite de résistance du piquet avant arrachage. Ensuite tu reproduis la même chose sur du dur avec le même poids et tu regardes quel quantité de béton ou de bidon d'eau peut retenir ce poids.
Effectuer plusieurs mesures (une dizaine par piquet).
Moi je suis en appartement, donc c'est pas très facile de faire l'expérience juste là.
Avatar du membre
Aerin
Messages : 95
Enregistré le : dim. mai 08, 2011 7:30 pm
Localisation : Brocéliande
Contact :

mar. avr. 17, 2012 11:04 am

C'est 500 kg par pince pour un châpiteau de cirque d'un dizaine de mètres de diamètre, je crois. (pince = piquet = sardine) Le père de ma môme s'est retrouvé une fois à installer son chap avec des énormes bacs à fleurs...
http://atelier-du-dragon-vert.com
Ce que le chat veut, c'est un peu plus de beurre sur ses croquettes.
Avatar du membre
blay de mercuret
Messages : 112
Enregistré le : jeu. juil. 10, 2008 11:00 pm
Localisation : le puy en velay

mar. avr. 17, 2012 1:18 pm

je comprends pas trop cette histoire de piquet planter dans un pré !

vous cherchez à encrer des piquet tous seuls ou des tentes , non parce que le piquet tout seul n'offre qu'une légère résistance au vent , c'est les metre carré de toile entre les piquets qui font l'effet voile de bateau et qui posent probleme .et je ne vous apprends rien là!!

a mon avis beaucoup trop de paramètre rentre en jeu pour pouvoir calculer quoique se soit : hauteur et envergure de la tente , fermée ou ouverte ça joue aussi , le sens du vent , de face sur le coté , toit et paroi de la tente en un seul morceau ou détachable donc avec une ouverture sur le haut des cotés qui permet au vent de s'échapper etc , etc.....

tout ce que je peux dire , et c'est une expérience vécu c'est qu'avec notre échoppe de 7 metre par 3 metre nous avons subi une "tempete" sur la foire aux boudins de Souvigny , il y a 3 /4 ans , nous etions devant le parvis sur la route donc goudrons ,j'avais planté avec des crossettes ( chevillette ) de maçonnerie que l'on utilise pour les coffrages beton , sur une dizaine de plantées ( entièrement ) au bout des 45 minutes de furia il ne restait que la moitié en place mais ça a tenu . Le poids des costumes sur la structure de la tente nous à pas mal aidé aussi je pense .
je ne vous parle pas des barnums et autre parasol de marché qui sont partis comme des bouchons de champagne , depuis autorisation ou pas je plante les crossettes parce que l'assurance marche au cas ou un tiers est blessé par ma structure mais en aucun cas pour la marchandise que j'aurais perdu et là ben je ferme boutique , donc je ne joue pas avec ça .
renaud
Messages : 562
Enregistré le : ven. août 27, 2010 9:24 pm

mar. avr. 17, 2012 7:19 pm

Aerin; 500kg par pince multiplié par X pinces, ce doit être énorme, bien que ça ne m'étonne pas trop pour un tel engin.

Blay de Mercurey; Tu as mal compris, Dom n'a pas parlé de la résistance au vent d'un piquet, mais de la force qu'il fallait pour l'arracher. Il propose d'accrocher une corde au piquet(représentant le hauban), de la faire passer dans une poulie et de tirer jusqu'à arrachage du piquet. par contre, je crois qu'il a omit de placer un appareil de mesure entre le piquet et la poulie.
C'est un peu ce que font les archers pour connaître la puissance de leur arc. Après il recommence avec un plot d'un poids certainement plus élevé que la force du point d'arrachage du piquet.
Avatar du membre
Dom
Messages : 183
Enregistré le : ven. juin 13, 2008 11:00 pm
Localisation : Genève
Contact :

mer. avr. 18, 2012 6:09 am

blay de mercuret a écrit :je comprends pas trop cette histoire de piquet planter dans un pré !
L'idée est que, au lieu de se livrer à de vaines spéculations ou à de hasardeux calculs, il suffit de mesurer dans le terrain la résistance à l'arrachement des piquets et/ou sardines que l'on utilise pour monter une tente normalement dans un pré et ainsi déterminer quel est le poids qui permet de réaliser un ancrage équivalent sur un sol que l'on ne peut pas percer pour une raison quelle qu'elle soit.
Comme il y a beaucoup de modèles de tentes différents, je pense qu'il est préférable de faire ses propres mesures.
Il reste encore le problème de faire tenir le/les mât/s au sol.

Pour mesurer la force il suffit d'ajouter graduellement du poids au bout de la corde, jusqu'au moment où le piquet s'arrache.
Avatar du membre
cassetrogne
Messages : 4400
Enregistré le : lun. mai 17, 2004 11:00 pm
Localisation : Villebon/Yvette
Contact :

mer. avr. 18, 2012 6:44 am

La résistance à l'arrachage dépend de la nature du sol !!!
Cassetrogne, Ménestrier aux Coquillards de Villon
http://www.coquillards-de-villon.com
http://coquillards.leforum.eu
Si sibi pilosus est, legitimus !
arthenius
Messages : 263
Enregistré le : jeu. juil. 21, 2011 3:48 pm
Localisation : Alsace - Poche de colmar

mer. avr. 18, 2012 2:53 pm

cassetrogne a écrit :La résistance à l'arrachage dépend de la nature du sol !!!
j'allais le dire...suivant le sol, ca ne tiendras pas de la meme facon....
bref ce test risque bon dans certains cas et fausser pour d'autre...

bref autant prendre des marges hautes pour plus de securité...

(sinon coucou renaud avec qui j'ai eu plaisir a discuter samedi matin :) signé l'alsacien)
Membre des guerriers d'avalon http://www.guerriers-avalon.org/
renaud
Messages : 562
Enregistré le : ven. août 27, 2010 9:24 pm

mer. avr. 18, 2012 8:23 pm

bonsoir l'alsacien, j'ai remarqué que tu n'avais pas besoin de haubans, ton sac était très bien lesté!
Tu t'est bien adapté au sol dur,même avec un vent de force 5 tu n'avais rien a craindre.
Peut-être à un de ces jours en Alsace?
arthenius
Messages : 263
Enregistré le : jeu. juil. 21, 2011 3:48 pm
Localisation : Alsace - Poche de colmar

mer. avr. 18, 2012 8:31 pm

renaud a écrit :bonsoir l'alsacien, j'ai remarqué que tu n'avais pas besoin de haubans, ton sac était très bien lesté!
Tu t'est bien adapté au sol dur,même avec un vent de force 5 tu n'avais rien a craindre.
Peut-être à un de ces jours en Alsace?
c'est sur qu'a vu de mon gabarit naturel + le poids du matos pas de risque de ce cote la...

ben voila on a la solution a ton souci de tente, tu fout un gaillard comme moi a chaque piquet :)


avec plaisir si tu passe dans le coin :)
Membre des guerriers d'avalon http://www.guerriers-avalon.org/
renaud
Messages : 562
Enregistré le : ven. août 27, 2010 9:24 pm

jeu. avr. 19, 2012 6:10 pm

Je ne vais pas souvent dans l'Empire, bien que j'apprécie énormément les châteaux Alsaciens et Vosgiens.
je ne manquerai pas de te contacter en MP
Répondre

Retourner vers « Le mobilier de campement »