Résistance des mailles authentiques : épisode III : l'estoc

L'escrime à l'usage du sport et de la guerre !

Modérateur : L'équipe des gentils modos

Avatar du membre
medieviste
Messages : 4744
Enregistré le : mar. sept. 12, 2006 11:00 pm
Localisation : colmar

mer. mai 16, 2012 3:14 pm

Test de coups de lance sur haubert

Rappel : il s’agit d’un haubert authentique daté du XVe siècle mais plus probablement du XIIIe siècle, peut-être début du XIVe ? En tout cas bien plus ancien que l’estimation du XVe siècle.

La lance est en acier forgé par un forgeron français, Gaël Fabre, à profil diamanté, et pointe très effilée. Bien entendu la lance est parfaitement aiguisée et pointue.
Image

Test 1
Le premier coup est porté à une main. Aucune maille ne saute, la pointe de la lance s’enfonce dans le haubert sans faire de dégâts.
Image
Image

Vidéo du test :
http://youtu.be/4QTmaapZkeY

Test 2
Le second coup est porté à une main, une seule maille saute. A noter que c’est dans la zone du rivet que la pointe de la lance a frappé, peut-être même sur le rivet car celui-ci a sauté, et l’anneau a cédé sous le choc au niveau du rivet. Cependant la lance na pas pénétré au-delà dans le haubert.
Image
Image

Détail de la maille éclatée :
Image

Vidéo du test :
http://youtu.be/vv13JFXyFTs

Test 3
Cette fois le coup est porté avec la lance tenue à deux mains. Deux mailles ont sauté sous le choc, mais là encore la lance n’est pas rentrée au-delà de la première couche de tissu du gambeson. A noter également que le coup a porté sur une zone fragilisée : une maille manquait (usure d’origine du haubert) ce qui fait que l’endroit où a porté le coup était moins dense, les mailles étant moins solidaires à cet endroit.
Malgré tout la pointe, qui a sectionné deux mailles, n’était pas à même de pénétrer le corps du porteur du haubert.
Image

Détail de la maille manquante : au-dessus légèrement à droite de la pointe de lance sur la photo :
Image

Détail des deux mailles coupées :
Image

Vidéo du test :
http://youtu.be/ck2fb6LaODE

Bilan général : les coups portés à la lance sont d’un impact moindre à ceux portés par une épée. Après le test, j’ai comparé les pointes :
De gauche à droite : la pointe de l’épée « Jérusalem », forgée par Gaël Fabre, celle qui avait obtenu les meilleurs résultats contre le haubert. La pointe de lance. Et enfin la pointe de l’épée « Arn », celle qui avait obtenu les moins bons résultats.
Image

Là encore on peut constater que l’épée « Jérusalem » dont la pointe est profilée en pointe mais s’élargissant assez rapidement en « tête d’obus » a un profil plus adapté pour sectionner les mailles ; la pointe de lance est trop effilée, probablement trop épaisse aussi, pour pénétrer efficacement le haubert, nous retrouvons un constat similaire avec l’épée « Sovereign » elle aussi trop effilée : face à une lame trop effilée, trop triangulaire, les mailles du haubert ont tendance à mieux résister en bloquant la pointe et du coup en servant de frein ! Ce qui va à l’encontre les hypothèses émises préalablement au test.

Il en ressort qu’un coup de lance, porté à une ou à deux mains, ne peut atteindre le corps du porteur du haubert, la lance offrant de moins bons résultats que l’épée.
Bien entendu, là encore, la dimension traumatisante du choc nous échappe : quelles conséquences pour les organes internes ou les muscles suite à ce choc ? Mais du moins le combattant ne risque-t-il pas sa vie sur ce type d’estoc à la lance.
Avatar du membre
pierre al
Messages : 8471
Enregistré le : mer. mai 25, 2005 11:00 pm
Localisation : Versailles

mer. mai 16, 2012 3:29 pm

On parlait de la mesure des traumas internes ya quelques jours avec des amis. Une mesure chiffrée nous semblait difficile à faire mais on a émis l'idée d'un support creux et partiellement déformable qu'on bourre avec des melons et des tomates. Ca semble con, mais ca pourrait permettre de savoir si l'impact extérieur influence des choses molles (les tomates) et des choses tendres (les melons)...
Avatar du membre
Che Khan
Messages : 3235
Enregistré le : dim. juin 26, 2005 11:00 pm
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Contact :

mer. mai 16, 2012 4:43 pm

Yo

Incroyable !! j'aurais cru avoir plus de dégât (surtout à deux mains).

Décidément, je suis bien curieux de voir des test avec des flèches !!

Maintenant, faudra trouver un archer capable de tirer avec un 70 livres (au moins) et faire des tests avec plusieurs types de pointes de flèche.

bàt
Che Khan, archer 'tatar'
Ma période : Mongol de la "Horde d'Or" / 1350 - 1360.
Mon site : L'Ordoo du Corbeau Rouge
Mon autre site : Ravélo - Randos
Enregistré sur ce forum le 27 Juin 2005.
Avatar du membre
bellabre
Messages : 1059
Enregistré le : jeu. avr. 30, 2009 11:00 pm

mer. mai 16, 2012 6:46 pm

Je parlais d'un test réalisé, sur un harnois XVe bleuit, de l'onde de choc propagée par un coup de marteau d'arme: http://www.youtube.com/watch?v=pCIvsBI0 ... ure=relmfu vers 1:44 vous verrez ce à quoi je faisais allusion.
Avatar du membre
medieviste
Messages : 4744
Enregistré le : mar. sept. 12, 2006 11:00 pm
Localisation : colmar

mer. mai 16, 2012 7:10 pm

Je vois ce que tu veux dire.
C'est vraiment dommage, j'avais déjà vu ces reprotages, c'est typiquement le genre de tests totalement faussés par un matériel inadapté (mailles GDFB mal rivetées, armures mal forgées, armes modernes mal forgées - efin, pas forgées du tout- etc) : le matériel testé n'a rien de scientifique (même les boucliers ne sont pas histo pour un sou) alors qu'à contrario ils ont un matériel de mesure très scientifique...
Dommage.

Voilà une des raisons pour lesquelles je voulais faire des tests sur matériel authentique !
Avatar du membre
pierre al
Messages : 8471
Enregistré le : mer. mai 25, 2005 11:00 pm
Localisation : Versailles

mer. mai 16, 2012 7:20 pm

En même temps, c'est pas un compte rendu d'histoire, c'est un docu Mike Loades...

Rien qu'un test de résistance et d'étude de propagation d'une onde quand l'objet est posé sur un support plat, horizontal et plus large que le plastron, c'est trois erreurs pour un test foiré.
Avatar du membre
medieviste
Messages : 4744
Enregistré le : mar. sept. 12, 2006 11:00 pm
Localisation : colmar

mer. mai 16, 2012 7:46 pm

pierre al a écrit : Rien qu'un test de résistance et d'étude de propagation d'une onde quand l'objet est posé sur un support plat, horizontal et plus large que le plastron, c'est trois erreurs pour un test foiré.
Tout est dit. ;)
Avatar du membre
jean de lamothe
Messages : 83
Enregistré le : sam. avr. 07, 2007 11:00 pm
Localisation : MONTGEY (81)

mer. mai 16, 2012 8:10 pm

Merci beaucoup pour tes testes !!

Ce qui serai intéressant, c'est le même genre de teste mais avec le coup de lance d'un cavalier au gallot !

C'est vrai que je suis étonné du peu de pénétration de la pointe de lance, mais je pense que le choc peut sans doute couper le souffle.
arthenius
Messages : 263
Enregistré le : jeu. juil. 21, 2011 3:48 pm
Localisation : Alsace - Poche de colmar

mer. mai 16, 2012 8:23 pm

pareil surpris que cela ne rentre pas plus oO
par contre je pense qu'effectivement ca devait tout de meme secouer gentillement ce genre de coup.....
Membre des guerriers d'avalon http://www.guerriers-avalon.org/
Avatar du membre
bellabre
Messages : 1059
Enregistré le : jeu. avr. 30, 2009 11:00 pm

mer. mai 16, 2012 9:01 pm

Sans compter que c'est une ode à Rule Britannia, mais c'était le principe de bloc de gel que je trouvai intéressant pour étudier les ondes de choc :)
Avatar du membre
medieviste
Messages : 4744
Enregistré le : mar. sept. 12, 2006 11:00 pm
Localisation : colmar

mer. mai 16, 2012 9:09 pm

jean de lamothe a écrit :Ce qui serai intéressant, c'est le même genre de teste mais avec le coup de lance d'un cavalier au gallot !
Hum... Au galpp tu veux dire ?
Oui, il serait intéressant, mais plus ça va, plus je me demande si je le ferai. On connait déjà tous le résultat : la lance percera forcément aisément, très facilement, le haubert. Je commence à penser que ça serait un test de destruction un peu gratuit.
Les sources que j'ai analysées depuis des années ainsi que les études des historiens de l'armement, semblent converger vers l'idée que le haubert résiste aux épées, à la plupart des armes maniées à pieds (je parle ici de perforations et coupures, pas de chocs) et dans une certaine mesure aux flèches.
Mais les sources autant que les historiens sont unanimes pour dire que l'arbalète traverse facilement le haubert (d'où son coût élevé, et le fait qu'un arbalétrier soit très prisé à l'époque) , et la lance maniée à cheval au galop traverse apparemment encore plus facilement qu'une arbalète. Aucun doute là-dessus.
Entre la poussée d'un homme à pieds avec ses petits muscles...et la poussée avec la même arme mais propulsée par 400 à 500 kg de muscles d'un cheval, cumulée à la vitesse du cheval au galop, le doute est-il seulement permis ???

En revanche, deux tests que je compte bien faire :
- un estoc à cheval à l'épée, car là aussi je pense sincèrement que ça passera (mais de combien ?)
- un estoc à cheval à la lance sur ... bouclier histo ! Car le bois n'est pas aussi facile à percer !

Affaires à suivre !
Avatar du membre
jean de lamothe
Messages : 83
Enregistré le : sam. avr. 07, 2007 11:00 pm
Localisation : MONTGEY (81)

mer. mai 16, 2012 9:35 pm

Merci pour ta réponse.

Il me tarde de voir tes nouveaux test !!

Et oui, c'est bien de galop que je parlais, mais pardon, j'ai une orthographe histo, c'est à dire pas fixé !! ;)
Avatar du membre
pierre al
Messages : 8471
Enregistré le : mer. mai 25, 2005 11:00 pm
Localisation : Versailles

mer. mai 16, 2012 10:06 pm

Pour donner une idée:

Ec = 1/2*m*v²

Donc un ensemble cavalier en armure + cheval représentant un ensemble de 600 kg
Une vitesse de 30km/h, donc un arrondi grossier à 8.4 m/s

cela donne une puissance de 2500 joules, en gros, si le cavalier sait faire corps avec sa monture.

Pour comparer, une balle de 22lr, c'est 80 joules, donc 30 fois moins

Une balle de .45, c'est 500 joules, donc 5 fois moins

Une balle de 357, 700 joules, donc plus de 3 fois moins

Si on ajoute le fait que la lance a une densité sectionelle supérieure à celle d'une balle, je n'ai aucun doute sur l'état de la maille après.

Ou alors il faut d'urgence les réhabiliter dans les arsenaux modernes :)
Avatar du membre
bellabre
Messages : 1059
Enregistré le : jeu. avr. 30, 2009 11:00 pm

mer. mai 16, 2012 10:25 pm

Comme quoi la légendaire charge des cavaliers polonais contre les chars nazis n'était pas dénuée d'ingéniosité!
Avatar du membre
pierre al
Messages : 8471
Enregistré le : mer. mai 25, 2005 11:00 pm
Localisation : Versailles

mer. mai 16, 2012 11:11 pm

Surtout que c'était censé être une charge contre des leurres, et pas des vrais...
Répondre

Retourner vers « Escrime médiévale »