la couleur jaune au Moyen Âge

Vie, coutumes, institutions, pouvoir et organisation de la société au Moyen-Age

Modérateur : L'équipe des gentils modos

Répondre
Guigues
Messages : 14
Enregistré le : mer. févr. 03, 2016 3:45 pm

ven. mai 13, 2016 2:05 pm

Bonjour à tous,

voilà j'ai une petite question concernant l'utilisation d'un couleur au Moyen Âge : le jaune.

J'ai pu lire deci delà que son utilisation dans l'habillement était mal vue au cours des XII°-XIII° siècles en tant que couleur unie et qu'elle est moins mal vue associée à une autre couleur. Cependant on peut voir sur des enluminures plus tardives (type codex Manesse) des personnages vêtus de jaune.

Ma question est la suivante : à partir de quand (grosso modo) le jaune est-il réhabilité comme couleur "mettable" ?

Puis seconde question (tant qu'à faire) : le jaune pose problème dans l'habillement civil mais qu'en est-il concernant l'héraldique et les cottes d'armes ?

Merci d'avance pour vos réponses.
Avatar du membre
tancrède 2
Messages : 276
Enregistré le : mer. févr. 15, 2006 12:00 am
Localisation : Monaco
Contact :

lun. mai 16, 2016 8:08 am

Bonjour,
je n'en sais rien pour les périodes suivantes mais pour le XIème siècle et la première moitié XIIème, le jaune n'est pas une couleur considérée comme mauvaise, des chevaliers la portent par exemple.
On a d'ailleurs un exemple d'un chevalier qui porte une tunique (ancêtre de la cotte d'armes visiblement) jaune sur sa cote de mailles au début du XIIème siècle.
Guigues
Messages : 14
Enregistré le : mer. févr. 03, 2016 3:45 pm

lun. mai 16, 2016 12:27 pm

Merci pour cette réponse.

Mais j'ai trouvé plusieurs données dans un article de Michel Pastoureau daté de 1983 intitulé "Formes et couleurs du désordre : le jaune avec le vert(http://www.persee.fr/docAsPDF/medi_0751 ... _4_921.pdf) :
- "le jaune et le vert associés constituent les couleurs de la folie"
- "Très nombreux sont encore au XVIe siècle les allusions à ces vêtements jaunes et verts que portent les fous, surtout en France et en Angleterre"

Mais il ajoute qu'il a "un bon et un mauvais jaune" et que "l'héraldique permet ainsi de suivre la dévalorisation progressive de la couleur jaune dans la sensibilité occidentale entre le Xlle et le XVe siècle. Du point de vue statistique, l'indice de fréquence de l'or du blason ne cesse de décroître entre ces deux dates, et ce aussi bien dans les armoiries véritables que dans les armoiries imaginaires. De même, dans les représentations en couleurs des armoiries. L'or commence, à la fin du XIIe siècle, de ne plus être traduit par du jaune mais par du doré [...] Le jaune n'est plus guère la couleur du soleil, des richesses et de l'amour divin. Il est surtout devenu la couleur de la bile, du mensonge, de la trahison et de l'hérésie. C'est aussi la couleur des laquais, des prostituées, des juifs et des criminels. C'est enfin la couleur de la jouissance. Le jaune c'est le mauvais or [...] Le bon jaune c'est le jaune le plus éloigné du vert, le jaune-orangé, celui qui tend vers le rouge".

Donc, comme le souligne Tancrède2, il semblerait que jusqu'au XIIe siècle le jaune est encore relativement bien vu et que c'est à partir de ce moment là que les choses se détériorent pour lui. Après l'article ne parle pas de la réhabilitation du jaune et pas vraiment de la symbolique du jaune en héraldique...
Avatar du membre
Hermelind
Messages : 5598
Enregistré le : lun. déc. 24, 2007 12:00 am
Localisation : Dans quel état j'erre...
Contact :

mar. mai 17, 2016 7:58 am

Le jaune est considéré comme la couleur des faussaires, par exemple, parce que ça imite l'or. Mais, il n'y a pas d'interdiction formelle de porter du jaune ;) Tout comme il n'y a pas d'obligation universelle de porter du jaune pour certaines personnes. Ca dépend des lieux, de la période.
Et en ce qui concerne les enlus... Ben, les couleurs ne sont pas forcément fiables :D
On peut mettre du jaune parce que ça permet d'identifier un perso positif (St Pierre, par exemple... Il est barbu, vieux, souvent chauve. Mais l'utilisation du jaune n'est pas systématique), négatif (Judas, par exemple... Il est rouquin. Mais l'utilisation du jaune n'est pas systématique), un membre d'une certaine communauté (un juif, par exemple. Mais l'utilisation du jaune, blablabla), en tant que personnage positif (Joseph) ou négatif, un escroc, ou mettre du jaune, parce que ça fait bien avec l'autre couleur à coté et qu'on en a en stock. Ah, et puis, c'est l'une des couleurs de la papauté ;)

Bref, comme toujours, il faut tout recontextualiser pour en tirer les infos que l'on peut. Parce que ça peut être une chose et son contraire ;)
Lady Palace Canada Dry.
Floodito ergo sum
Reporter de guerre 1214
Rhum ! Rhum ! Rhum !
ENLUMINURE ! PAS ICONO ! SCROGNEUGNEU !
Grande Machine Ahurie, adoratrice servile de Prez Tagada.
La Prez a TOUJOURS raison !

CQHB !!!
Guigues
Messages : 14
Enregistré le : mer. févr. 03, 2016 3:45 pm

mer. mai 18, 2016 1:09 pm

Merci pour les précisions !

En résumé tout dépend de la période et du message que l'on veut transmettre...sur l'enluminure.

Mais de telles subtilités sont-elles envisageables pour les vêtements portés dans la vie de tous les jours ? Grâce à la teinte plus ou moins foncée peut-être ou au statut social de la personne qui porte la couleur ?
Avatar du membre
Hermelind
Messages : 5598
Enregistré le : lun. déc. 24, 2007 12:00 am
Localisation : Dans quel état j'erre...
Contact :

mer. mai 18, 2016 3:49 pm

On a du jaune qui pouvait être porté... Les voiles safranés, par exemple, ont été à la mode au 13e... Même si ça faisait râler les curés pour plusieurs raisons.
Ca peut être fashion.
Comme toujours, ce qui est vrai à un endroit à un moment peut être faux à un autre endroit et/ou un autre moment.
La qualité de la teinture va jouer. La saturation... Il y a plein de facteurs à prendre en compte.
Lady Palace Canada Dry.
Floodito ergo sum
Reporter de guerre 1214
Rhum ! Rhum ! Rhum !
ENLUMINURE ! PAS ICONO ! SCROGNEUGNEU !
Grande Machine Ahurie, adoratrice servile de Prez Tagada.
La Prez a TOUJOURS raison !

CQHB !!!
Avatar du membre
Sagiterra
Messages : 1729
Enregistré le : ven. févr. 02, 2007 12:00 am
Localisation : Saintes (17)

mer. mai 18, 2016 10:27 pm

Tu m'ouvres de nouveaux horizons, Hermelind…
Je vais rêver d'un voile safrané cette nuit ! Attention les yeux, je vais faire des ravages sur les chemins de pélerinages… [img]smile/queen.gif[/img]
Conte, enluminure, calligraphie, où donc s'arrêtera-t-elle ?
Ahem... batterie jazz... euh... tir à l'arc dans une vie antérieure... :oD
Avatar du membre
Che Khan
Messages : 3242
Enregistré le : dim. juin 26, 2005 11:00 pm
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Contact :

sam. mai 21, 2016 9:26 am

Yo

deux petites remarques :

En héraldique le jaune n'existe pas vraiment car il représente l'Or.

L'étoile jaune pour les Juifs n'est pas une invention du 20ème (par qui on sait)

La rouelle ou la roue est un morceau d’étoffe qui a été imposée aux Juifs comme signe distinctif par les autorités civiles. Découpée en disque, elle symboliserait les 30 deniers de Judas selon l'interprétation traditionnelle1.

Son origine comme l’avance Ulysse Robert dans son ouvrage La Roue des juifs depuis le XIIIe siècle « paraît être […] française et avoir été en usage dans le diocèse de Paris, au moins dès le commencement du XIIIe siècle2. Cependant, c’est à la suite du concile du Latran de 1215 que son usage se généralise vraiment quand le port de vêtements distinctifs y est ordonné aux juifs par le pape Innocent III. Le choix de la rouelle comme signe distinctif se précisera plus tard dans trois pays européens : la France, l'Espagne et l'Italie.

Concernant l’aspect de celle-ci, il va être variable et lui aussi sujet à des lois et ordonnances visant à le fixer et le délimiter. En effet, sa couleur, sa taille, son emplacement, son nombre et même l’âge auquel la porter devient obligatoire vont se voir discutés et certaines fois modifiés.

« […] nous vous ordonnons, à la demande de notre très cher frère dans le Christ Paul Chrétien, de l'ordre des frères prêcheurs, « d'imposer des insignes à chaque juif des deux sexes : à savoir une roue de feutre ou de drap de couleur jaune, cousue sur le haut du vêtement, au niveau de la poitrine et dans le dos, afin de constituer un signe de reconnaissance, dont la circonférence sera de quatre doigts et la surface assez grande pour contenir la paume d'une main1 ». » C’est ainsi que sous le règne de Saint Louis, deux rouelles sont même prescrites et précisément définies.

Cependant, il y a eu des variations sur ces éléments, notamment sur l’âge fixé pour le port de la rouelle. À Marseille, par exemple, l’âge a été fixé à sept ans puis modifié par le concile d'Arles de 1234, à treize ans pour les garçons et douze ans pour les filles, ce qui correspond à l’âge de l’entrée dans la vie adulte dans la communauté juive2.

L’emplacement, à l’inverse, a très peu varié comme nous l’apprenons dans l’article La roue des juifs depuis le XIIIe siècle : « La place ordinaire de la roue était sur la poitrine. Elle est expressément déterminé par la plupart des canons des conciles […] »2

La couleur ne fut pas toujours fixée. C’est notamment le cas sous le pouvoir de Philippe le hardi. En revanche, lorsque ce fut le cas, il est intéressant de noter que ce fut des couleurs dont le symbolisme était extrêmement négatif dans l’imaginaire médiéval. La rouelle fut tout d’abord jaune, notamment en Espagne, en France, sous les règnes de Saint Louis et d'Alphonse de Poitiers, puis rouge et blanche sous le règne du roi Jean II le Bon2.
Che Khan, archer 'tatar'
Ma période : Mongol de la "Horde d'Or" / 1350 - 1360.
Mon site : L'Ordoo du Corbeau Rouge
Mon autre site : Ravélo - Randos
Enregistré sur ce forum le 27 Juin 2005.
Avatar du membre
Sagiterra
Messages : 1729
Enregistré le : ven. févr. 02, 2007 12:00 am
Localisation : Saintes (17)

sam. mai 21, 2016 12:31 pm

Merci pour cette référence fort intéressante, qui éclaire un peu mieux le contexte (local & temporel). (Les notes "1" & "2" nous seraient-elles utiles ? Je vois que tu les as laissées de côté…)
En héraldique le jaune n'existe pas vraiment car il représente l'Or.
Cette remarque nous rappelle que le "commerce" de la monnaie et donc de l'or (et en particulier le prêt à intérêts, c'est à dire l'usure) fut pendant longtemps interdit aux Chrétiens, et donc… laissé aux Juifs! — Avec tout le ressenti que cela entraînait bien entendu, et qui dure encore à l'heure actuelle…
Faut-il y voir aussi une référence implicite ?
Conte, enluminure, calligraphie, où donc s'arrêtera-t-elle ?
Ahem... batterie jazz... euh... tir à l'arc dans une vie antérieure... :oD
Guigues
Messages : 14
Enregistré le : mer. févr. 03, 2016 3:45 pm

lun. mai 23, 2016 7:51 am

Merci Che Khan (et Hermelind) pour toutes ces précisions.

Pour le "jaune" héraldique ça rejoint effectivement ce que dit Pastoureau (le bon jaune c'est le jaune le plus éloigné du vert, le jaune-orangé, celui qui tend vers le rouge)...ce qui se voit dans certaines enluminures du Codex Manesse où des chevaliers sont représentés avec des côtes d'armes orangées.

Vaste question que celle des couleurs et de leur usage...quelque chose me dit que je vais revenir vous ennuyer avec d'autres couleurs/associations de couleurs !

@ Sagiterra : peut-être peut-on voir dans le fait de laisser aux Juifs le commerce de l'or une façon de les mettre au ban de la société en les rendant en quelque sorte coupables du péché d'avarice par l'accumulation de richesses et donc de les montrer comme des pécheurs...contribuant de fait à donner une image négative de leur communauté
Avatar du membre
Sagiterra
Messages : 1729
Enregistré le : ven. févr. 02, 2007 12:00 am
Localisation : Saintes (17)

lun. mai 23, 2016 11:30 am

Guigues a écrit :@ Sagiterra : peut-être peut-on voir dans le fait de laisser aux Juifs le commerce de l'or une façon de les mettre au ban de la société en les rendant en quelque sorte coupables du péché d'avarice par l'accumulation de richesses et donc de les montrer comme des pécheurs...contribuant de fait à donner une image négative de leur communauté
Il ne faut pas prendre l'effet pour la cause : cette image négative "d'avarice", et "d'accumulation des richesses" est née du fait que précisément c'est eux qui avaient le "monopole" du commerce de la monnaie, et que assez nombreuses étaient les personnes qui avaient recours à leurs services.***
Je redondais juste sur le rapport esthétique entre la "rouelle" jaune et une pièce d'or, qu'avait souligné Che Khan. :jap:



*** En fait l'origine de la mise au ban, c'est bel et bien l'accusation de "déïcide" — prononcé par l'Eglise —. Je ne vais pas m'étaler sur ces vieilles lunes, ça m'énerve autant que les histoires de "péché originel", car faire payer à l'humanité entière, ou à un peuple entier, ou même à des descendants d'une famille, le poids d'un ancêtre plus ou moins mythologique me semble le comble de l'imbécillité humaine, mais comme ça ne s'arrange pas, dans des domaines aussi divers que des prétextes variés, je pense qu'on n'est pas sortis de l'auberge. :sarcastic:
Toutes mes excuses pour ce flood intempestif… :(
Conte, enluminure, calligraphie, où donc s'arrêtera-t-elle ?
Ahem... batterie jazz... euh... tir à l'arc dans une vie antérieure... :oD
Avatar du membre
Hermelind
Messages : 5598
Enregistré le : lun. déc. 24, 2007 12:00 am
Localisation : Dans quel état j'erre...
Contact :

lun. mai 23, 2016 6:19 pm

N'oublions pas qu'en théorie un bon chrétien ne doit pas pratiquer l'usure, les prêts avec intérêt et tout ça (allez dire ça à un banquier)
Du coup, ben, fallait bien des gens pour faire le sale boulot... Et comme les Juifs avaient des boulots qui leur étaient interdits...

Pour les signes distinctifs, c'est le gros bazar. Ca dépend des lieux, des périodes, des sexes. Ca peut être une rouelle (dont la forme et les couleurs varient, et il a été démontré que les oeuvres d'art sont sacrément en retard... En gros, on représente le symbole qui date de 20 ans...), un chapeau (turlututu, chapeau pointu), un manteau (qui peut être rouge dans un endroit, jaune ailleurs)... Pour les femmes, on peut, par exemple, imposer le port des boucles d'oreille... (en or, de préférence, histoire de discrètement revenir dans le sujet :fume: ). Bref, faut se renseigner un max... Par les textes, et surtout pas par les images.
Lady Palace Canada Dry.
Floodito ergo sum
Reporter de guerre 1214
Rhum ! Rhum ! Rhum !
ENLUMINURE ! PAS ICONO ! SCROGNEUGNEU !
Grande Machine Ahurie, adoratrice servile de Prez Tagada.
La Prez a TOUJOURS raison !

CQHB !!!
Avatar du membre
Che Khan
Messages : 3242
Enregistré le : dim. juin 26, 2005 11:00 pm
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Contact :

mar. mai 24, 2016 4:44 pm

Sagiterra a écrit :*** En fait l'origine de la mise au ban, c'est bel et bien l'accusation de "déïcide" — prononcé par l'Eglise —. Je ne vais pas m'étaler sur ces vieilles lunes, ça m'énerve autant que les histoires de "péché originel", car faire payer à l'humanité entière, ou à un peuple entier, ou même à des descendants d'une famille, le poids d'un ancêtre plus ou moins mythologique me semble le comble de l'imbécillité humaine, mais comme ça ne s'arrange pas, dans des domaines aussi divers que des prétextes variés, je pense qu'on n'est pas sortis de l'auberge. :sarcastic:

Il est vrai que Judas était juif mais bon les 11 autres potes de jésus étaient juifs aussi, Jésus était juif (et même sans doute rabin), sa mère était juive, son père était juif (enfin son père, je veux parler de Joseph, bien entendu), .... finalement dans cette histoire il n'y a que l'ange Gabriel qui n'était pas juif !!! (quoi que ????) et Dieu (bien que !!??)

Sagiterra a écrit :Toutes mes excuses pour ce flood intempestif… :(
Pas de mal, ça fait du bien !!!!

Bien à tous.
Che Khan, archer 'tatar'
Ma période : Mongol de la "Horde d'Or" / 1350 - 1360.
Mon site : L'Ordoo du Corbeau Rouge
Mon autre site : Ravélo - Randos
Enregistré sur ce forum le 27 Juin 2005.
Répondre

Retourner vers «  La Société au Moyen-Age »