trapunto ou boutis à partir de quelle époque ?

Sources, techniques, matières...

Modérateur : L'équipe des gentils modos

Répondre
Avatar du membre
Isarn
Messages : 2521
Enregistré le : dim. août 28, 2005 11:00 pm
Localisation : Pau

dim. nov. 07, 2010 12:17 pm

Bonjour !

Une question pour les couturières chevronnées du forum !
Je cherche à savoir à partir de quelle époque la méthode du trapunto, ou boutis, ou "piqué marseillais" est attestée ??

Dans mes recherches, il semble qu'elle ait été introduite à partir du XIVème siècle en Europe (avec un gros succès par la suite chez les Tudors notamment) ... mais je n'arrive pas à en savoir beaucoup plus et surtout, si la méthode est attestée avant le XIVème ...

Merci par avance !
:jap:
Avatar du membre
yrwanel
Messages : 5715
Enregistré le : jeu. janv. 01, 1970 1:00 am

dim. nov. 07, 2010 12:59 pm

Oups... excellente question!
Le "matellassage", soit deux couches de tissu enfermant une couche de laine brute ou de coton (eeet vi!) existait AU MINIMUM comme protection sous la cotte de maille ou l'armure, et ce depuis... le port de ce genre de "métal" (ou équivalent), donc: début MA. attesté XIIIème dans le villes (guildes.. mais bon, là, on a des textes, pour avant... ???). On maibtebait les couches par des points horizontaux, verticaux, obliques etc..
Sinon ce genre de travail est surtout destiné à des courtepointes.... lesquelles "couvertures" ont encore plus terminé leur "carrière" très recyclées...On ignore, vu la rareté des pièces archéologiques, QUAND (ou depuis quand) des points plus "décoratifs" on été utilisé+ broderie en plus.
Il nous reste la courtepointe de Guicciardini (en 2 morceaux dans 2 musées) qui serait de fabrication sicilienne (technique "bargello"), fin XIV, remarquable et une allemande (moins raffinée) du XVème.
Même période "leg de Béatrice, femme de Foulques Turrel, qui lègue une couverture piquée à l'hôpital des pauvres... " (archives provençales)
Donc pour ces dates, nous avons des "certitudes" archéologiques!
"Avant": j'ignore si il y a des "restes"....

En textile, il vaut mieux éviter de déclarer que "yavaitpas" avec affirmation: on est JAMAIS à l'abri des surprises! [img]images/icones/icon14.gif[/img]

C'est tout ce que j'ai en "magasin", rapidement sous la main!
(le reste, il faut que je fouille...)

réf:
Les brodeurs au MA, Staniland
le textile en Provence, Annie Roux (plus axé, hélas sur les XVI-XVII et suivant...) grrr!
medieval clothing & textile n°5, Netherton
Avatar du membre
Isarn
Messages : 2521
Enregistré le : dim. août 28, 2005 11:00 pm
Localisation : Pau

dim. nov. 07, 2010 2:33 pm

Merci Yrwanel pour ces premiers éléments de réponse !!

C'est vrai que la technique est utilisée à des fins militaires, pour les gambisons, mais pas encore à des fins de déco au XIIIème ... J'avais jamais fait ce parallèle !!
boucle_dor_fr
Messages : 7
Enregistré le : ven. juin 04, 2010 8:03 am
Localisation : Aquitaine du Sud-Est
Contact :

dim. nov. 07, 2010 3:53 pm

Ce système de mettre de la laine brute, ou pas, ou autre chose (coton, kapok etc) entre deux couches de tissu existe depuis la nuit des temps, depuis qu'on a inventé le tissu tissé (oui LOL), depuis que l'on a ramassé de la laine accrochée aux buissons ou possédé des moutons et des cisailles pour les tondre.
C'est le B.A. BA de la débrouille pour avoir de quoi se tenir au chaud dans les régions froides, c'est un système très primitif pour se faire vite fait une couette ou une vêture chaude; demandez aux hippies tiens, ou aux pauvres de l'Europe de l'Est et autres contrée de par le monde aux hivers glacials.
Ensuite, rien n'empêche d'y faire du trapunto ou du quilting si on a du temps et quelques moyens.
Avatar du membre
yrwanel
Messages : 5715
Enregistré le : jeu. janv. 01, 1970 1:00 am

dim. nov. 07, 2010 4:50 pm

Isarn a écrit :Merci Yrwanel pour ces premiers éléments de réponse !!

C'est vrai que la technique est utilisée à des fins militaires, pour les gambisons, mais pas encore à des fins de déco au XIIIème ... J'avais jamais fait ce parallèle !!
euh.. que je sache, le "militaire" n'a jamais rechigné à porter de "belles choses"... :roi:
On a des "traces" de matelassés militaires en sculpture avant le XIIIème. Il faut juste voir si la sculpture s'est donné la "peine" de représenter la "réalité".... :lol:
Avatar du membre
Isarn
Messages : 2521
Enregistré le : dim. août 28, 2005 11:00 pm
Localisation : Pau

dim. nov. 07, 2010 4:58 pm

yrwanel a écrit : le "militaire" n'a jamais rechigné à porter de "belles choses"...
Non ... bien au contraire !!
:lol:

Maintenant, reste à savoir si ce qui avait une utilité technique au XIIIème (matelassage) avait déjà une utilité décorative (trapunto) ... C'est là toute ma question.
Avatar du membre
laetitia
Messages : 811
Enregistré le : jeu. avr. 28, 2005 11:00 pm
Localisation : Melun

dim. nov. 07, 2010 11:52 pm

Je m'étais également posé la question à l'époque où j'ai testé "l'effet plissé des manches" par le boutis, mais je n'avais rien trouvé avant le XIVe (même source que citée par Yrwanel).
De plus, l'essai de cette technique (manche d'une chainse montrée sur 1186) m'a confirmé que ce n'était certainement pas cette solution à retenir pour les bouts de manche. J'ai depuis changé les manches de ma chainse pour adopter la technique du plissé simplement par une manche plus longue sur l'avant bras.

Ce qui n'empêche pas de se poser en effet la question pour du boutis de décoration. Je suis en train de terminer un gambison pour mon homme, pour un chevalier bien équipé, et même si je n'ai pas été jusqu'à poser un matelassage décoratif et/ou figuratif, je l'ai testé esthétique, un peu dans cet esprit au niveau des manches et du col, avec des resserrements des intervals de matelassage.
Autant dire, que si tu trouves des sources, je serai aussi intéressée ^^, parce qu'il peut y avoir matière à amusement.
Avatar du membre
yrwanel
Messages : 5715
Enregistré le : jeu. janv. 01, 1970 1:00 am

lun. nov. 08, 2010 12:32 am

concernant le "plissé des manches", peut-être ouvrir un autre fil...Il y a des pistes!
(et qui seront moins mal reçues actuellement...) [img]images/icones/icon14.gif[/img]

Niveau matelassage: cette technique est très loin d'être "neuve", comme le rappelle Boucle d'or.
Dans tous les cas, on a pas attendu le Moyen âge pour "innover" en textile.. encore moins avoir chaud (courtepointe), et/ou se protéger (emballe-chevalier).
Je discute pas trop les "trucs" pour se protéger comme combattant: je n'y connais rien!

Je reste donc au "matelassage": sa destination finale est "accessoire"... ;)
Il n'en reste pas moins que l'humain aime les belles choses (chacun n'a pas les mêmes goûts, c'est une autre histoire...), qu'il savait tenir une aiguille...que le temps que cela l'occupait n'a pas (toujours) été LE facteur majeur du moment que ce soit solide et joli.
La preuve: les broderies existent depuis la préhistoire! Or dans le genre "bouffe-fil" et "superflu", ce n'est pas mal...

Si déjà toi, Laeticia, spontanément, tu "décores" en matelassant, il n'y a pas de raison que les dames d'autrefois n'avaient pas le même "désir"...En plus dans le gambisonnage, ces "décos" peuvent avoir un aspect "fonctionnel" et / ergonomique.
Je doute aussi, quand on voit le raffinement de la fameuse courtepointe sicilienne, que la "déco" (et l'idée) soit tombée du ciel par un "miracle"...
Tout comme il est très possible que la "déco", suivant la région, se soit "exprimée" différemment...

OK, je sais: "on a pas de source donc il n'y a pas".. sauf que il existe une "logique" textile et du patrimoine immatériel...

Il reste les inventaires notariés....(entre autres), les "trousseaux" de couvent ou abbaye.
=> Est-ce que, dans le vocabulaire de l'époque "courtepointe" est ipso facto "matelassée"? (et on spécifie pas.. ou suivant l'humeur du notaire, pas toujours très descriptif)
=> on est tributaire des actes notariés (pas très fréquents quand on remonte dans le temps)
=> cela ne "décrit" pas comment est le matelassage... (et on est dans le sable!)

SI on quitte la courtepointe et que on passe au vêtement, on est dans le "même sable" niveau documents écrits...

le pire est que le "boutis" est souvent associé à "broderie" (l'un n'empêche pas l'autre..)

yapluka... trouver des sources archéo...ce qui ne sera pas facile: il faut trouver son "bonheur" dans les "débris", qui malheureusement, ne font que rarement la Une... (snif...)
Avatar du membre
kalima
Messages : 1989
Enregistré le : ven. févr. 29, 2008 12:00 am

lun. nov. 08, 2010 8:59 am

j'ai un truc quelque part sur les tissus "quiltés". Je m'en vais farfouiller.

EDIT : ça y est, j'ai retrouvé. Et hop, copier/ coller
les textiles "quiltés" (on pourrait dire "piqués", voire même "matelassés") : article de blog intéressant sur la partie historique qui cite des pièces du MA, notamment un sergé de laine méro (Vème) "quilté" au coton égyptien !
http://www.womenfolk.com/historyofquilts/lisaevans.htm
Avatar du membre
perlinelatisserande
Messages : 2448
Enregistré le : mer. janv. 05, 2005 12:00 am

lun. nov. 08, 2010 9:15 am

Autre source : la chemise de la soeur de Saint Louis. On la trouve dans le "moyen age" ou "histoire médiévale" parlant de la chemise de st louis et du doublet de charles de blois si mes osuvenirs sont bons. Pour la date précise je ne sais plus il faudrais refouiller dans ce magazine (ça date au moins d'il y a 4 ans). et voir si elle a des motifs, quoiqu'il en soit elle est bien rembourée.
+ morte en 1310 théresa de gil, sa robe est rembourée de fibre de coton de soie et de laine, le motif sur la robe est (j'interprette) des lignes verticales, sur les manches (là c'est la description du musée) il y a un motif de feuilles cousues.
Impossible de voir sur les photos d'internet.
Je souhaitais la réaliser mais c'est un travail de fous et pour l'instant mes sources sont trop lacunaire. Il faudrais carrément aller au musée!
Avatar du membre
laetitia
Messages : 811
Enregistré le : jeu. avr. 28, 2005 11:00 pm
Localisation : Melun

lun. nov. 08, 2010 10:11 am

Merci Kalima. Ce lien est très intéressant. Une vraie mine d'or pour des débuts de pistes. [img]smile/thumb.gif[/img]
Avatar du membre
kalima
Messages : 1989
Enregistré le : ven. févr. 29, 2008 12:00 am

lun. nov. 08, 2010 10:28 am

perlinelatisserande a écrit :Autre source : la chemise de la soeur de Saint Louis. On la trouve dans le "moyen age" ou "histoire médiévale" parlant de la chemise de st louis et du doublet de charles de blois si mes osuvenirs sont bons. Pour la date précise je ne sais plus il faudrais refouiller dans ce magazine (ça date au moins d'il y a 4 ans). et voir si elle a des motifs, quoiqu'il en soit elle est bien rembourée.
Pourpoint de Charles de Blois, version anglaise de l'article de la revue "Moyen Age", numéro 4
http://www.cottesimple.com/blois_and_sl ... icle_1.htm
Avatar du membre
laetitia
Messages : 811
Enregistré le : jeu. avr. 28, 2005 11:00 pm
Localisation : Melun

jeu. nov. 25, 2010 1:54 pm

En tout cas, en orient, j'ai vu des sources dès le XIIe et XIIIe siècles.
Avatar du membre
yrwanel
Messages : 5715
Enregistré le : jeu. janv. 01, 1970 1:00 am

jeu. nov. 25, 2010 2:46 pm

Si on a trouvé du "quilting" à la période mérovingienne, normalement cela a dû continuer ici, non?
N'oublions pas que, ici, les textiles archéologiques ne se conservent pas bien dans le sol! :lol:
Avatar du membre
kalima
Messages : 1989
Enregistré le : ven. févr. 29, 2008 12:00 am

mar. déc. 07, 2010 5:17 pm

Nouvel article sur les tissus quiltés avec des sources (notamment archéos), des infos et comment (re)faire
http://wkneedle.bayrose.org/Articles/quilting.html
J'ai vaguement survolé et il m'a semblé voir XIIème et/ou XIIIème.
Répondre

Retourner vers « Réalisation du costume civil »