Gambison

Toutes les techniques pour vos réalisations d'équipement et d'armement !

Modérateur : L'équipe des gentils modos

Répondre
Romain de Méarne
Messages : 12
Enregistré le : dim. nov. 16, 2014 2:55 am

lun. nov. 24, 2014 2:19 am

Bien le bonjour !

Je viens vers vous pour vous demander quelques conseils pour un gambison. Je le précisais dans ma présentation, je suis à la bourre, je dois le finir d'ici quelques jours :crazy: .Animations de Noël au Moyen Âge avec les mômes du 1er au 20 décembre. Le haubert demande encore du boulot, mais c'est pas la peine de s’entêter dessus si je n'ai rien d'autre qu'un tee-shirt à mettre en dessous. :/ Donc J-8 avant la première, le but est de finir vite ça pour se grouiller sur le haubert afin d'accueillir les petits avec ça, ma cale et le camail dessus, l'épée (et cotte d'arme de la seigneurie de Faucigny faite à la va vite si possible). Tout cela pour faire un bonhomme XIIIème, si j'arrive à faire tout ça il aura l'air d'un sergent (sans la cotte d'arme), mais le final devra tendre vers chevalier.

Mais je me perds. Parmi toutes les techniques pour faire soi même un gambison j'ai retenues celles... qui étaient accessibles à ma bourse. Exit les 192 couches de lin. Reste deux couches l'une sur l'autre, des coutures verticales et rembourrage ou un sandwitch de laine ou autre entre deux couches de lin surpiquées en losanges. J'ai opté pour la deuxième avec la laine ( tricotée en couvertures/pleds bizarres par des mémés d'une maison de retraite, pas chère et très volumineux :D ) car j'ai peur que la première donne un résultat trop épais pour un cavalier avec cotte de maille qui est censé en porter un plus léger (en tout cas de ce que j'ai compris).

Pour légitimer ça j'ai fais quelques recherches avant, bien sur. Mais je n'ai qu'internet et le soucis est que je n'ai pas trouvé d'icono de personnage en haubert dont on voit le gambi qu'il porte en dessous (logique, c'est en dessous :D ). J'avais vu deux ou trois enluminures, dont une connue ou le mec enfilait un haubert mais ça reste obscure, ils ont parfois même pas le gambi en dessous :/ . Du coup, je me suis un peu laissé allé à regarder ce que font les gens (en étant attentif à voir si leur imagination ne va pas trop loin) et à réfléchir à partir des quelques images que je voyais. (je les ai plus, cette phase était il y a quelques temps)


Ensuite, voilà ce que j'ai établi sur ce que je voulais faire pour que ça tienne la route :
* Gambison fermé, puisque XIIIème et que ouvert avec des sangles ou autre en cuir apparaitrait au XIVème.
* Non ceintré, pour la même raison.
* Le tissu, c'est là où le bât blesse le plus. J'ai pris un aspect lin écru-gris alors que je commençais mes recherches, les yeux plein de gambisons qu'on voit partout, alors que c'est couleur naturel parce que pour piéton fauché. Mon cavalier aurait mérité un beau bleu. :( Mais de toute façon ils avaient pas grand chose dans les magasins près de chez moi (c'est presque toujours le cas). J'en referai un plus tard de la bonne couleur ou je recouvrirai celui là avec les autres couleurs si il est vraiment bien. :/
* Mon choix de faire sandwich lin laine. Après j'ai pris ce qui m'est tombé sous la main pour le rembourrage, je me doute qu'on prenait pas le temps de tricoter de la laine avant de la mettre dans un gambison, mais bon... encore que, qui sait ? Puisqu'on a pas de sources à ma connaissance là dessus, en tout cas, j'ai mis ça.
* Faire des losanges en haut et coutures verticales en bas. Un peu comme sur ce lien, même si le gambi du mec me parait raplapla : http://www.1186-583.org/Le-gambison-d-Enguerrand-de J'ai peur que le rembourrage glisse en haut pour avec les tubes, surtout avec une cotte de mailles qui pèse dessus, d'où les losanges pour maintenir, et tube en bas parce qu'on voit souvent des tubes dépasser en bas des cottes de mailles, ça me paraissait un compromis acceptable. La pratique enrichira peut être ma réflexion sur le sujet.
* Le col, ce sera si j'ai le temps, sinon je laisse une bordure pour le coudre plus tard. Une page de ce blog me laissait perplex avec ces enluminures que j'ai observé moi aussi qui font penser à un col détaché : http://annesocouture.canalblog.com/arch ... 62728.html Il me faudra un col quoi qu'il arrive, je trouve que ça fait retomber le camail ou la capuche de maille d'une façon qui ressemble plus à celle des icons que j'ai observé. Je pense adopter ce système, le col de couleur faisant penser à une mode et à un cout supplémentaire avec la teinture, ça irait avec l'idée d'un personnage aisé.

Je commence à couper et coudre demain après le travail, j'ai déjà fait les patrons. J'espère finir vite vu le peu de temps qu'il me reste, 8 jours. Si je faisais ça en 4 jours pour ensuite finir le haubert en 4 jours et attaquer le casque pour l'avoir avant la fin des animations le 20 décembre, ce serait le paradis. Hélas, je crois que je m'emporte, surtout quand je vois que ma cale gamboisée m'a déjà demandé 1 semaine, peut être un peu plus. :lol: D'un autre coté, c'était un test pour le rembourrage.

Voilà le pavé. Je suis désolé si je me suis trop étalé, je me rends compte à quel point c'est long tout ce que j'ai écris. Je vous demande aussi de me pardonner si il y a quelques fautes d'orthographe, mais l'heure tardive n'aide pas. Et enfin au bas de ce message (pour ceux qui ne veulent pas tout lire dès les début :D ), voici mes questions :
- Question n°1, très chers forumeurs, avez vous des iconos ou photos de sources montrant des gambisons qui enrichirait mes recherches qui se limitent à la toile ? Mais bien de cavalier, pas de pieton, puisqu'ils ne portent pas exactement le même.
- Question n°2, est ce que mon choix de lin et laine en sandwich est pertinent ? Cette méthode ne m'inspirait pas au début, je la trouvait moins plausible que celle du "rembourrage en tubes" qui semble correspondre aux gambi qu'on voit sur les enluminures, mais qui semble aussi plutôt présente sur les piétons.
- Question n°3, le choix des losanges en haut et tubes en bas, ça vous parait plausible ?
- Après je prends tous les avis possibles et imaginables. Un point de vue extérieur est toujours le bienvenu.

Je mettrai demain ou dans les jours qui viennent toutes des pages qui m'ont aidé. Ce sera plutôt des tutos, les autres m'ont échappées depuis mes recherches avec les enluminures et tout, mais ça aidera peut être les personnes qui débutent comme moi.
Romain de Méarne
Messages : 12
Enregistré le : dim. nov. 16, 2014 2:55 am

lun. nov. 24, 2014 2:24 am

Et encore une question :

J'ai pris le fil le plus résistant qui me tombait sous la main, vu la grande qualité et la diversité de ce que proposent les merceries :sarcastic: , hélas je n'ai que du fil très résistant standard synthétique. Pardonnez moi cette hérésie, moi même je m'en veux. J'ai vu partout parler de fil de lin poissé, parfois des gens précisaient le Au chinois.

Je voulais juste savoir si on parlait bien du fil de lin comme le Au chinois qu'on trouve dans certaines merceries pas trop à la ramasse ou si on parlait du plus épais utilisé pour le cuir (0,5 voir 1mm d'épaisseur) ? Comme c'est censé se prendre des coups et qu'on précise pas si c'est du fil de couture simplement ou même son diamètre, je me pose la question.
Avatar du membre
Hermelind
Messages : 5597
Enregistré le : lun. déc. 24, 2007 12:00 am
Localisation : Dans quel état j'erre...
Contact :

lun. nov. 24, 2014 3:49 pm

Vite fait, parce que je fais pas dans le militaire...
:hurle: Déjà, tu me copieras 100 X "on dit image, pas icono". "Icono", en français, c'est l'abréviation d'iconographie, et iconographie n'est pas synonyme d'image. Nanmého. (Et pas de copier-coller. On me la fait pas :p )

Ensuite, tu te méfies des couleurs des enlus, elles sont pas fiables au XIIIe. C'est fait pour être lisible, et décoratif. Pas pour représenter la réalité, surtout niveau couleurs. Et le lin coloré, ça reste rare. Donc, avec ton lin naturel, tu augmentes tes chances d'être histo ;) .

Rembourrage coton possible. On l'a sur du vêtement civil, genre l'auqueton de Zaza, la frangine de St Louis... La manche de st Martin, je sais plus, tiens... Mais, la manche, ça se trouve sur le net. (y a même les géhéma qui ont fait un zouli topo dessus). (tu cherches manche de saint Martin et auqueton d'Isabelle de France)

Et faudra envisager tôt ou tard de ne pas te limiter au net, de trouver des bouquins, des articles, pas forcément en français. Ca, t'y coupera pas si tu veux faire du boulot sérieux. Autant que tu te prépares à cette idée... (fais de la place chez toi... Ca devient vite encombrant, ces petites choses :cry: )

Bon courage :jap: (mais, t'es pas si mal parti que ça, va ;) Faudra juste, pour la suite, que tu prennes ton temps :) )
Lady Palace Canada Dry.
Floodito ergo sum
Reporter de guerre 1214
Rhum ! Rhum ! Rhum !
ENLUMINURE ! PAS ICONO ! SCROGNEUGNEU !
Grande Machine Ahurie, adoratrice servile de Prez Tagada.
La Prez a TOUJOURS raison !

CQHB !!!
Romain de Méarne
Messages : 12
Enregistré le : dim. nov. 16, 2014 2:55 am

lun. nov. 24, 2014 10:12 pm

Merci de la réponse. D'accord pour iconographie. J'avais pas bien saisi la définition que j'ai recherché après ton post. On remplace par image.

Je suis content de cette relativisation pour les couleurs sur les enluminures, je n'y avais pas pensé. Je me suis rouillé depuis la fin de mes études, j'ai perdu l'habitude de la critique des sources. :D Reste à voir sur les récits de l'époque, si quelqu'un en a sous le coude ou on touche un mot de cet équipement. Mais il y a tellement de trucs fantasmés dans les textes...

Mais t'as tout compris pour les recherches, c'est un début, histoire de me faire un petit "kit" chevalier civil et militaire qui me servira au boulot et peut être à rejoindre une compagnie pour les campement. Et j'essaye de faire des choix qui ne posent pas trop de problème. Je sais qu'il faudra que j’approfondisse après. J'attends d'aller voir ailleurs parce que mon boulot paye mal et que je suis loin de tout, c'est donc difficile de se rendre aux bibliothèques d'acheter des livres. Et les caser dans le 18m² où on vit sera pas facile avec tout le bordel qu'on s'trimbale déjà. Mais c'est à venir, si je traine encore un peu ici je jetterai un œil à la bibliothèque de Genève qui a l'air fournie.

D'ailleurs, si je change de boulot, ils voudront peut être pas garder mon barda et je devrais lui trouver une place dans l'apparte [img]smile/rcain.gif[/img]
Romain de Méarne
Messages : 12
Enregistré le : dim. nov. 16, 2014 2:55 am

mar. nov. 25, 2014 12:43 am

J'ai revu le patron de la bête et il est trop tard pour commencer. J'ai décidé d'adopter ce patron par commodité :
http://www.google.fr/imgres?imgurl=http ... CC4QrQMwBA
Il épaissit le épaules, ce qui n'est pas négligeable pour amortir le poids de ma cotte de mailles aboutée.

D'autre part, je n'ai trouvé aucun témoignage ou compte rendu de recherches appuyant les losanges pour les coutures, tout ce qui en parle est soit X-XIème siècle, soit plus tardif et s'apparentant à un pourpoint. Des coutures verticales semblent plus attestées, mais pour porter sous un haubert, je ne sais pas. Je compte tout de même maintenir les losanges sur ce gambi pour l'instant afin d'essayer (et surtout pour maintenir plus fermement le rembourrage, j'ai la trouille qu'il bouge à cause du haubert). Si vous avez de plus amples connaissances, expériences ou simplement un avis, ça m'intéresse grandement

Mais la question la plus urgente, c'est le fil. Fil de couture résistant (fil de lin au chinois, par exemple), ou fil de lin plus épais de 0,5 voir 1mm(celui que j'ai)... Les représentations montrent des points très visibles qui peuvent laisse penser à un fil très épais, le second. Mais du point de vue pratique, ceux qui pratiquent le cmbat ou qui maltraitent e pensent quoi ?
arthenius
Messages : 263
Enregistré le : jeu. juil. 21, 2011 3:48 pm
Localisation : Alsace - Poche de colmar

mar. nov. 25, 2014 9:39 am

hello
j'ai fait mon gambi sur le meme modele que le tiens celui de philippe

j'ai pris 2 couche de lin avec lainage au milieu, bref pas tres epais avec couture verticale, le tissu au milieu ne bouge pas, et si tu fais des boudins avec de la laine dedans ca sera plus facile a remplir que des losanges.

j'ai utiliser un fil classique de machine a coudre, ben aucun souci ca tiens aux frottements...et cela ce voit tres bien pas la peine de faire du trop epais a mon avis, sur les representations ca n'est surement pas a l'echelle :)

laisse tomber la couleur sur un gambi, il sera couleur huile/rouille au premier passage du haubert
Membre des guerriers d'avalon http://www.guerriers-avalon.org/
renaud
Messages : 562
Enregistré le : ven. août 27, 2010 9:24 pm

mar. nov. 25, 2014 9:42 am

Pour le fil, as tu pensé au fil qu'utilisent les tapissiers?
L'usage est proche et d'autre part 1mm me semble exagéré.
Il n'y avait pas non plus que les gambis panzer pas faciles a utiliser sous la maille.
Romain de Méarne
Messages : 12
Enregistré le : dim. nov. 16, 2014 2:55 am

mar. nov. 25, 2014 5:27 pm

Merci de me rassurer pour le fil et je je garde cette idée du fil tapissier auquel je n'avais pas pensé ;-)
renaud
Messages : 562
Enregistré le : ven. août 27, 2010 9:24 pm

mer. nov. 26, 2014 10:41 am

Comme dit plus haut sur une enluminure l'échelle et les couleurs faut pas trop s'y fier.
C'est pourquoi la grosseur du fil est exagérée, une enluminure c'est très petit et le peintre même très bon
travail avec des pinceaux avec lesquels il lui serais bien impossible de figurer des fils a la taille réelle.
Répondre

Retourner vers « L'atelier du médiéviste »