Problème avec mon kit de pêche XIVe

Toutes les techniques pour vos réalisations d'équipement et d'armement !

Modérateur : L'équipe des gentils modos

Avatar du membre
pol d'outremeuse
Messages : 1171
Enregistré le : mar. août 15, 2006 11:00 pm
Localisation : Liège
Contact :

jeu. févr. 28, 2013 6:34 pm

Bonjour à tous,

J'ai un problème de taille concernant mon matériel de pêche XIV, je n'arrive pas à trouver d'information concernant le matériel utilisé pour la pissouay (l'épuisette). J'ai les enluminures et les textes la n'est pas le problème, le problème réside dans le matériel utilisé pour le filet de l'épuisette... Naïvement je pense au chanvre mais ce n'est que pure supposition. Je me base sur le chanvre car on appâtait déjà au chanvre dans le deuxième quart du XIV (source écrite) et le chanvre était déjà filé avant pendant et après le XIVeme siècle. Je n'y connais rien en pêche XV ou au XIII d'ailleurs, peut-être que l'un d'entre vous aurait une source sur les filets de pêche que je pourrai extrapoler sur l'épuisette?
J'aime pas les gens et ils me le rendent bien....

L’auréole, parce que je le veau bien! (Meuh!!)
Avatar du membre
Curiosolite22
Messages : 239
Enregistré le : sam. juin 26, 2010 5:59 pm
Localisation : Moncontour/Rennes
Contact :

jeu. févr. 28, 2013 6:42 pm

Salut,

Tu peux peut-être demander à l'Hermine Radieuse, ils ont reproduit des outils pour la pêche au 15ème.
http://www.historicalfabrics.fr/

Tissus en soie, lin, laine, tissus imprimés sur-mesure, teintures naturelles, accesoires pour la reconstitution historique
Avatar du membre
pol d'outremeuse
Messages : 1171
Enregistré le : mar. août 15, 2006 11:00 pm
Localisation : Liège
Contact :

jeu. févr. 28, 2013 6:43 pm

Merci pour l'information Curiosolite22 je vais contacter l' Hermine Radieuse !
J'aime pas les gens et ils me le rendent bien....

L’auréole, parce que je le veau bien! (Meuh!!)
renaud
Messages : 562
Enregistré le : ven. août 27, 2010 9:24 pm

ven. mars 01, 2013 5:42 pm

Le chanvre ou le lin devaient être employés, je pense que le chanvre était plus performant puisqu'il était employé dans la marine où les cordages étaient soumis a rudes épreuves.
Un tisserand serait bien placé pour te conseiller en fonction de cette utilisation bien ciblée.
renaud
Messages : 562
Enregistré le : ven. août 27, 2010 9:24 pm

sam. mars 02, 2013 8:17 pm

Un artisan qui pouraist te conseiller utilement
Aux fils de larz
Buno Lesteven
Atelier de tissage à bras
Moulin de Guéveneux Peillac 56220
Tel: 09 71 23 28 66
C'est en Bretagne et il est présent à Pontoise
Bouchard
Gentil Modo
Messages : 15521
Enregistré le : sam. mai 24, 2003 11:00 pm
Localisation : Val de Marne 94
Contact :

mer. mars 06, 2013 4:21 pm

Je pense également au chanvre. Les anciens filets de pêche étaient dans cette matière et c'est précisément typiquement le genre d'activité artisanale où le matériel est resté identique ou a peu évolué pendant très longtemps.
C'est un beau projet que tu as là.

Un petit exemple de ce qu'on s'était amusés à faire (mais le filet n'est pas histo, on a récupéré un filet de déco :lol: )

Image
Membre des GMA - Membre de Bouvines 1214 - http://www.guerriersma.com - Ne pas subir-
renaud
Messages : 562
Enregistré le : ven. août 27, 2010 9:24 pm

mer. mars 06, 2013 7:00 pm

Même avec un filet de déco je trouve cette interprétation très réaliste.
A quand la pêche aux harengs?
Avatar du membre
pol d'outremeuse
Messages : 1171
Enregistré le : mar. août 15, 2006 11:00 pm
Localisation : Liège
Contact :

mer. mars 06, 2013 11:04 pm

Re,

J'ai eu un retour de l' Hermine, le constat semble être le même que le mien, l'éternel débat entre le chanvre et le lin, l'avantage du lin c'est qu'il peut être huilé comme le crin de cheval jadis, le fait qu'il y ait des filets au chanvre est bien attesté au XIVe (j'ai trouvé grâce à l'aide de l' Hermine, merci à eux), je pense que l'extrapolation sur l'épuisette ne serait pas une erreur de reconstitution (ni en lin). Un colloque a été organisé en Bretagne l'année passée, du nom de "De cordes et de toiles. Le chanvre et le lin à la mer" ou il a été question de cela lors d'une session "Traces et Patrimoines". J'attends les actes de ce colloque en espérant que ce soit publié. Je croise les doigts je n'ai rien trouvé comme retour pour le moment.

Le plus dur depuis que je bosse sur ce sujet (3 ans) a été de trouver le type de pêche sur les différentes enluminures, avec l'aide de pêcheurs professionnels nous avons pu trouver la technique employée (le fait de pêcher sans flotteur était vraiment une prise de tête à comprendre). Le seul regret que j'ai en ce moment concernant cette reconstitution c'est le crin de cheval, il met impossible de trouver du fil de pêche au crin comme avant, ca a toujours l’appellation mais c'est du nylon ou alors la bobine coute la modique somme de 95 euros. J'ai bien du crin chez moi mais je suis un piètre fileur et je ne sais pas quel noeud employer également pour avoir une ligne suffisamment longue (je connais les noeuds "moderne"). J'ai du me rabattre sur le fil de lin attesté également avec une canne à pêche en frêne que je viens de finir.

Je vais contacter l'artisan que Renaud conseil, peut-être pourra t-il m'aider. Le projet est en train d'aboutir après trois ans de recherche, j'espère qu'il sera correct, pour ma part ca aura été un réel plaisir de chercher, tester, me documenter sur le sujet. Il y aura un retour ici (vidéo sur le "terrain" avec le matériel reconstitué).

Reste à commencer l'épuisette et je suis paré [img]images/icones/icon7.gif[/img]
J'aime pas les gens et ils me le rendent bien....

L’auréole, parce que je le veau bien! (Meuh!!)
renaud
Messages : 562
Enregistré le : ven. août 27, 2010 9:24 pm

jeu. mars 07, 2013 10:00 am

Pol je te rassure 3 ans sur un tel projet tu es dans les temps.
Pour le fil de pêche, je sais que ça s'appelait du crin, mais pour la matière, était ce vraiment du crin?
Sur le crin je pense qu'un vieux pêcheur à la mouche devrais pouvoir te renseigner.
Je connais un château dans l'yonne, le château de la Bussière où est installé le musée du pêcheur, je vais essayé de les contacter peut être ont ils quelques infos intéressantes?
Tiens nous au courant pour les actes du colloque, ce doit être une mine.
Avatar du membre
pol d'outremeuse
Messages : 1171
Enregistré le : mar. août 15, 2006 11:00 pm
Localisation : Liège
Contact :

jeu. mars 07, 2013 4:11 pm

Oui oui, du temps de mon arrière-grand père, grand-père on pêchait déjà au noisetier avec une épingle à nourrice comme hamecon et du crin de cheval (cheval de trait). Une source XVe confirme l'utilisation du crin de cheval comme ligne (Juliana Berners). Ce serait vraiment sympa de ta part concernant le Chateau de la Buissière (si ca vaut le cout, je peux descendre en France, c'est à 4 heures 45 de chez moi). Je te tiens au jus concernant le colloque et je retourne dans mes recherches. [img]smile/thumb.gif[/img]
J'aime pas les gens et ils me le rendent bien....

L’auréole, parce que je le veau bien! (Meuh!!)
renaud
Messages : 562
Enregistré le : ven. août 27, 2010 9:24 pm

ven. mars 08, 2013 7:59 pm

J'ai essayé de joindre le château aujourd'hui sans succès, mais comme la saison n'est pas encore commencée il n'y a pas quelqu'un en permanence.
De toutes façon je doit y aller bientôt, par ce qu'en plus des collections sur la pêche en eau douce, il y a aussi un superbe potager avec des légumes anciens.
Avatar du membre
pol d'outremeuse
Messages : 1171
Enregistré le : mar. août 15, 2006 11:00 pm
Localisation : Liège
Contact :

mer. mars 13, 2013 12:54 pm

Sauf nouvelle source contraire, je pense être capable aujourd'hui de reconstituer un pêcheur avec un gros MAIS.

La ou j'ai besoin d'être conforté dans l'idée que mon travail est juste se porte sur:

- Le type de fil autre que le crin en tant que ligne (j'ai quatre sources proposant du chanvre, du crin, du fil de soie et de poil de sanglier)

- Je n'ai pas trouvé une seule source visuelle d'un hamecon au XIV, ca existe la n'est pas le problème mais un visuel aurait été sympa (même si il ne doit pas être si différent d'un hameçon X ou XVe qui sont les mêmes). J'ai cherché partout...

- les flotteurs, je n'ai qu'une enluminure XIV avec un pêcheur disposant d'un flotteur (et j'ai bien galéré à la trouver), la source de flotteurs en Liège est confirmée sur des filets de pêche en mer (texte).

Bref tout est réuni pour pouvoir prétendre à cette reconstitution mais c'est assez faiblard au niveau des sources bien que celles-ci existent (parfois il met impossible de croiser). il est bien plus facile de reconstituer un homme d'arme, un seigneur ou un chevalier d'après des pièces, des textes et des enluminures détaillées qu'un pêcheur ou il n'y a presque pas d'information sur le sujet, il faut vraiment gratter...

Je n'ai plus qu'à attendre la fin de l'hiver pour tester.. D'ici la je continue à chercher mais sans grande conviction.
J'aime pas les gens et ils me le rendent bien....

L’auréole, parce que je le veau bien! (Meuh!!)
renaud
Messages : 562
Enregistré le : ven. août 27, 2010 9:24 pm

jeu. mars 14, 2013 9:50 pm

Dans les sources que tu cite, le fil de soie serait le plus fonctionnel actuellement mais était il dans le budget d'un pêcheur de l'époque? et qui était le pêcheur?
Est ce que la pêche a la ligne était un "loisir" ou une activité opportuniste pour se procurer du poisson pour la nourriture de celui qui la pratiquait ou encore une partie de la pêche était elle revendue?
Le fil de chanvre ou de lin seraient plus plausibles, une adhérente de notre asso vient justement de faire un essaie de filage de lin au rouet et au fuseau, bien sûr cela n'a rien a voir avec nos nylons modernes mais c'est solide et pour la grosseur de fil je pense que le poisson était moins méfiant au moyen âge que maintenant.
Pour étayer cela, n'importe quel pêcheur confirmera que l'on peut pêcher très gros dans un coin qui n'est jamais pêché et inversement dans un coin surpêché où le poisson est méfiant.
De toutes façons les hameçons existent depuis la préhistoire et leur fil devait être comparable ou peut être un peu plus grossier qu'au moyen âge
Avatar du membre
pol d'outremeuse
Messages : 1171
Enregistré le : mar. août 15, 2006 11:00 pm
Localisation : Liège
Contact :

ven. mars 15, 2013 2:44 pm

Vaste débat sur la question, j'en suis à dix pages explicatives sur cette pêche au XIV sans avoir mis les illustrations et ma reconstitution, c'est pour te dire à quel point rien n'est facile.

J'ai retenu qu'il existait quatre types de pêcheurs d'après les textes

Le paysan, il a faim, il pêche pour manger cela dit il a plutot intérêt à suivre les différentes ordonnances du Roi parce qu'il ne peut pas pêcher n'importe quand ni n'importe ou et n'importe comment.

Le pêcheur professionnel, c'est son métier, il pêche, il vend. Certains textes parlent d'un péage, pour pouvoir pêcher à certains endroits, le professionnel doit s' acquitter d'une somme.

Le pêcheur du roi, il vide l'étang (vivier) à l'aide de filets et autres ustensiles, il ne prend pas les poissons et ne vend pas ceux-ci pour s'enrichir, il a un salaire payé par le roi, la "récolte" appartient à ce dernier, elle est vendue sur des marchés ou à des commerçants (parfois le marché se faisait à même le bord de l'étang, quelques textes en parlent, les "commerçants", eux, venaient directement à l'étang pour payer le poisson (souvent au kg)). On parle de 2000 poissons parfois.

Le pêcheur "sportif" (l'individu pêche pour le plaisir de pêcher)

Il est certains que le prix de la soie n'est pas à la portée du premier paysan venu, le crin ou le chanvre, du bas de gamme, serait éventuellement le matériel correspondant à sa classe sociale d'autant plus qu'il ne s'agit pas d'acheter une seule ligne mais plusieurs. La soie correspondrait plus à la pèche du nobilard du coin voir du pêcheur professionnel. Concernant les filets, ca ne change pas trop durant les siècles visiblement, lin ou chanvre. Le lin peut-être huilé.

Concernant le fil, il doit correspondre au moins à du 20/100 voir du 25/100, ca correspond à la sandre, perche, petite truite pour le 20 (environs o,16 en nylon). Pour cette reconstitution il ne faut surtout pas prendre la pêche moderne comme un référent, il est tout à fait possible en pêche moderne de capturer un poisson de trois kilos avec un fil pas du tout adéquat (je l'ai vécu, voir plus bas) car la puissance de courbe d'une canne moderne n'est absolument pas la même qu'une canne en frêne reconstituée.

(qualité pourrie j'ai photographié avec mon portable)

Image

J'y étais venu pour pêcher du léger (fil de 14!!!), au final de cette prise ma canne en fibre de carbone (4 mètres) a été fissurée (tu m'étonnes d'habitude on prend une canne à anneau avec un moulin et apte pour ce pépère...). En pêche moderne c’est le bout de la canne qui se courbe et absorbe la puissance du combat, si la canne n'est pas adéquate, c'est le fil qui prend jusqu'à son point de rupture. C'est son élasticité couplée à la courbe qui permet à un pecheur de sortir du gros lorsqu'il pêche du petit. Pour la pêche au blanc, il est impossible de savoir à l'avance sur quel poisson on tombe. Dans mon exemple "moderne", j'ai été au delà de la capacité de ma canne et elle c'est fissurée. Imaginons à présent la même pêche avec une canne deux fois plus rigide. Le fil aurait cassé directement. Une canne en frêne n'a pas cette souplesse, le fil au crin cette élasticité, cette pêche est "brut de décoffrage", le fil a donc une importance capitale et le lin me semble le plus adéquat. 6 brins de crin ca ne me semble vraiment mais vraiment pas le bon plan. Une cordelette de lin permet de soulever jusqu'à 40kg (après test). Un fil de pêche et un filet de pêche en lin est pour moi l'optimum. Pas cher et solide pour n'importe quel pêcheur et historiquement correct.
J'aime pas les gens et ils me le rendent bien....

L’auréole, parce que je le veau bien! (Meuh!!)
renaud
Messages : 562
Enregistré le : ven. août 27, 2010 9:24 pm

sam. mars 16, 2013 11:47 pm

Je suis passé cet après midi à Gien, le château de la Bussière n'est toujours pas ouvert.
Ce serait bien des pêcheurs pour une fête médiévale au bord de l'eau et présenter une autorisation royale au garde pêche ça serait pas mal non plus!
Répondre

Retourner vers « L'atelier du médiéviste »