Boisson

Recettes, boissons et menus médiévaux !

Modérateur : L'équipe des gentils modos

thibaut de brabant
Messages : 1271
Enregistré le : jeu. août 06, 2009 11:00 pm
Localisation : Lyon

dim. mars 14, 2010 1:12 pm

Bref, se baser sur le fait qu'un mot désigne un même type de produit de manière discontinue, sans avoir connaissance des procédés associés à ce mot me semble léger.
Vu comme ca, je peux difficilement dire le contraire.
Par contre, que ce même mot désigne communément un vin de mauvaise qualité, et que cette signification perdure c'est déjà plus probable
?????? La je comprend plus ???? Ne dis tu pas le contraire juste au dessus ??? [img]kator/smyley3.gif[/img]
"Si j'avance, suivez-moi ;
Si je meurs, vengez-moi ;
Si je recule, tuez-moi."
Henri de la Rochejaquelein
Avatar du membre
Sagiterra
Messages : 1699
Enregistré le : ven. févr. 02, 2007 12:00 am
Localisation : Marennes (17)

dim. mars 14, 2010 1:30 pm

C'est précisément ce que je disais... :D

«Par contre, que ce même mot désigne communément un vin de mauvaise qualité, et que cette signification perdure c'est déjà plus probable» Pourquoi ce serait plus probable dans la péjoration que dans une autre évaluation des choses? :/
Conte, enluminure, calligraphie, où donc s'arrêtera-t-elle ?
Ahem... batterie jazz... euh... tir à l'arc dans une vie antérieure... :oD
Avatar du membre
vuillem
Messages : 866
Enregistré le : sam. août 13, 2005 11:00 pm

lun. mars 15, 2010 5:16 pm

Dans un cas, on a une interprétation technique du mot, ce n'est pas une évaluation, mais le résultat d'un procédé. Hors, Thibault nous donne un produit précis qui serait désigné par ce mot et fait l'hypothèse que le produit désigné est figé durant les 700 dernières années.

Dans l'autre, on est dans le domaine social, c'est une appréciation, donc une désignation à bord flou qui semble plus associé à une qualité faible pour un produit de base.

Et pour abonder dans le sens de mon propos : http://atilf.atilf.fr/tlf.htm ,chercher le mot piquette, 2e occurrence
Vous y verrez que "piquette", en fonction des auteurs, des époques, et a fortiori des régions, n'a pas du temps le même sens.

Enfin, s'appuyer uniquement sur les dire d'une personne qui a connu un certain "archaïsme" est plutôt faible comme argumentation.
Le monde est déjà saturé de passé, à tel point que le présent peut à peine y trouver ça place (L. Olivier/Le sombre abîme du temps)
Avatar du membre
malko
Messages : 5566
Enregistré le : mar. mai 17, 2005 11:00 pm
Localisation : Veyrac (87)

mar. mars 16, 2010 10:14 am

Thibaut de Brabant a dit :
il me semblait qu'on coupait le vin avec de l'eau, pour obtenir une boisson quasiment pas alcoolisée
Pas tous les vins, mais oui. Certains vins étaient même conçu pour. Autrefois, le terme de "piquette", ne désignait pas un mauvais vin, mais un type de vin conçu pour être bu coupé d'eau, ou d'épice....
De nombreux textes(*) précisent qu'on accusait d'ivrognerie les personnes qui ne coupaient pas leur vin avec de l'eau. Bref, boire le vin sans eau, c'était très mal vu.

(*)désolé, je n'ai pas de références en tête.
thibaut de brabant
Messages : 1271
Enregistré le : jeu. août 06, 2009 11:00 pm
Localisation : Lyon

mer. mars 17, 2010 3:36 am

Dans un cas, on a une interprétation technique du mot, ce n'est pas une évaluation, mais le résultat d'un procédé. Hors, Thibault nous donne un produit précis qui serait désigné par ce mot et fait l'hypothèse que le produit désigné est figé durant les 700 dernières années.

Dans l'autre, on est dans le domaine social, c'est une appréciation, donc une désignation à bord flou qui semble plus associé à une qualité faible pour un produit de base.
Ha ok....je comprends mieux la subtilité.
"Si j'avance, suivez-moi ;
Si je meurs, vengez-moi ;
Si je recule, tuez-moi."
Henri de la Rochejaquelein
Avatar du membre
Maistre Alvin
Messages : 76
Enregistré le : mar. oct. 20, 2009 11:00 pm
Localisation : mesnil saint pere (10) aube

mer. juin 09, 2010 5:57 pm

j'ai trouvé 1 recette d'hydromel sans alcool, je ne pense pas que ce soit très histo, mais sait-on jamais... A essayer
«A VAILLANS CUERS RIENS INPOSSIBLE.»
orval
Messages : 33
Enregistré le : lun. mai 03, 2010 11:00 pm
Localisation : mellier

jeu. juin 10, 2010 1:24 pm

Pour clarifier l'appellation "piquette":
Après la séparation du vin et du moût, il reste de l'alcool dans ce dernier. Pour éviter cette perte, dans un cuvier on remettait de l'eau sur celui-ci, après un certain temps on retire de ce liquide, qui est la piquette, en rajoutant la même quantité d'eau, jusqu'au moment où ce ne sera plus que de l'eau.
Avatar du membre
Brunhild
Messages : 4
Enregistré le : jeu. juil. 01, 2010 8:43 am
Localisation : Poitiers

mar. juil. 06, 2010 8:04 am

Ca vaut ce que ça vaut mais pour les enfants (ou les dames sensibles ^^) j'ai vu en festival des boissons chaudes orange/miel et des boissons fraiches pommes/miel.

Je ne sais pas si c'est histo mais la pomme étant un fruit assez "commun" et le miel omniprésent ça ne me choque pas [img]images/icones/icon10.gif[/img]
Avatar du membre
cassetrogne
Messages : 4400
Enregistré le : lun. mai 17, 2004 11:00 pm
Localisation : Villebon/Yvette
Contact :

mar. juil. 06, 2010 5:52 pm

L'orange si.
Cassetrogne, Ménestrier aux Coquillards de Villon
http://www.coquillards-de-villon.com
http://coquillards.leforum.eu
Si sibi pilosus est, legitimus !
Avatar du membre
cornelia
Messages : 196
Enregistré le : mer. juin 13, 2007 11:00 pm

jeu. juil. 08, 2010 8:02 pm

L'orange amère chaude ca doit pas être tip top. Et je vois pas trop l'intérêt de rajouter du miel à du jus de pommes qui est déjà sucré naturellement.
Avatar du membre
Maistre Alvin
Messages : 76
Enregistré le : mar. oct. 20, 2009 11:00 pm
Localisation : mesnil saint pere (10) aube

ven. juil. 30, 2010 8:48 pm

Au cas ou, j'ai 1 recette d'hydromel sans alcool:
Ingrédients
· 1 l d'Eau
· 25 cl de Miel
· 1 Citron Non Traité
· 1 cuillère à café de Noix de Muscade
· 1 pincée de Sel
· 1/2 Jus de Citron
Préparation de la recette
1. Amenez l'eau, le miel, le citron coupé en tranches et la muscade à ébullition dans un récipient non métallique.
2. Ecumez le mélange.
3. Lorsqu'il ne se forme plus d'écume à la surface du liquide, ajoutez le sel et le jus de citron.
4. Filtrez et refroidir.

Je doute du coté histo, mais ça m'a l'air plausible...
«A VAILLANS CUERS RIENS INPOSSIBLE.»
Répondre

Retourner vers « La Cuisine des Guerriers »