lois et dégustations

Recettes, boissons et menus médiévaux !

Modérateur : L'équipe des gentils modos

Avatar du membre
le furet
Messages : 5968
Enregistré le : lun. janv. 29, 2007 12:00 am
Localisation : Plouharnel

dim. sept. 09, 2012 1:12 am

Ouais, fondamentalement je partage ton point de vue ! On pourrait même envoyer ces bolets au tiers-monde... Aprés tout, quand on a faim...
Mais bon, ce que je voulais souligner c'est que les activités de cueillette ne pardonnent pas l'approximation. Soyez sûrs de vous ou alors laissez-moi les clés de la bagnolle... Et faites même gaffe, y'a des champi comestibles à Bordeaux qui sont toxiques à Annecy et vice-versa !

Un coup, au camping en Lozére, des touristes Belges (désolé, pour le coup c'était bien des Belges) ramassaient des airelles au "Rateau". Sauf que les gamines avaient pris aussi des fruits de Belladone, alors j'ai expliqué aux parents l'embrouille et ils ont tout jetté faute de pouvoir séparer Airelles et les baies de Belladone (vous savez qui contiennent de l'atropine et deux autres alcaloïdes dont les noms m'échappent et que les vénitiennes élégantes du début renaissance s'écrasaient sur les paupiéres pour avoir les yeux dilatés et "langoureux". "Bella dona" quoi). Ce que je veux dire, et mon propos ne change pas d'un iota, c'est que la nature ça se mange mais faites super gaffe parce qu'il y a aussi les pires saloperies 100% naturelles bien plus brutales que la dioxine moderne est pernicieuse... Et les connaissances moyennes en bota sont plutôt faibles !

De mémoire, la Hulotte(N°26 ou 27 ??? Excellente revue ! ) cite l'histoire d'un bataillon du midi en route pour la branlée à Sedan en 1870 qui s'arrête et mange des baies de Belladone sur les bords de la route, baies prises pour des myrtilles, Je ne sais pas s'il n'y pas eu quarante victimes sur ce coups... Bon, tu me diras, ils sont morts (ou juste devenus aveugles) aprés de violents vomissements mais ça a été plus rapide qu'avec la chiasse ET les Prussiens au cul à Sedan...

Donc, sans exagérer sur le manichéisme, soit tu connais et tu tentes (mais épargnes tes enfants dans le doute...) soit c'est inconnu et touches à ton -Biiiip !- . (Comme on dit à l'armée qui a encore de sérieux problèmes de ce genre périodiquement semble t-il ! )

J'en profite d'ailleurs pour signaler que plusieurs légumes médiévaux étaient certainement un poil toxiques ou irritants. Aujourd'hui, la domestication de ces plantes a avancée et ce n'est plus le cas sauf quelques exceptions comme le piment par exemple.

Par contre, si vous êtes cavalier, méfiez-vous de ne pas attacher votre carne à portée d'un IF. Ni vous de prendre un petit If pour un génevrier par exemple... Ni de laisser jouer les gamins à la dinette dessous

C'est tout !

A+
Avatar du membre
yrwanel
Messages : 5715
Enregistré le : jeu. janv. 01, 1970 1:00 am

dim. sept. 09, 2012 2:29 pm

Ajoutons aussi que la cueillette, même si on connait ce qu'on ramasse, n'a pas à être effectuée n'importe où... surtout en campagne (joli paradoxe), vu que les produits phytosanitaires s'éparpillent partout!

Il est exact aussi que le chémotype d'une plante sera différent suivant l'endroit..Une même digitale peut être (très relativement) soft à tel endroit, et bien "chargée" à un autre.
"Autrefois" les ramasseurs et cueilleurs connaissaient leur "terrain", ce qui n'est plus vraiment le cas aujourd'hui..(Merci Pétain!).
Avatar du membre
Alain Des Esleus
Messages : 19
Enregistré le : ven. août 05, 2011 10:26 am
Localisation : Val d'Oise

dim. sept. 09, 2012 5:25 pm

Bon, reprenons la problématique de Cervesia:
"je suis herboriste en reconstitution et certaines troupes dont j'ai fait partie ainsi que ma troupe actuelle viennent de m’interdire les dégustations du public ; je trouve cela fort contrariant car les gens adorent 'gouter le moyen age'
il semblerait que des lois l'interdisent ? [img]smile/eek.gif[/img]
que pouvez-vous m'en dire ?
comment pratiquez-vous ?"

Si Cervesia cueille elle-même les plantes quelle va faire déguster, oui, il y un risque potentiel.

On peut identifier 2 risques d'effets: un toxique suite à une erreur lors du ramassage dans la nature (mais mineur car elle a une expérience sur 15 ans) et un risque de choc allergique.
Pour réduire le risque, il faudrait par exemple faire gouter de très faibles quantités en demandant systématiquement au gouteur s'il présente une quelconque allergie.

Par exemple "Passeurs d'histoire", régulièrement présent sur des manifestations comme le marché de l'histoire à Pontoise, fait goûter ses épices en faisant juste adhérer un peu du produit sur une lamelle de pomme.
Bien sur, cette possibilité est plus difficilement applicable si ce sont des plats qui sont proposés à la dégustation.

Reste que pour les présidents d'assocs, il y a un risque juridique non nul.

Une assurance semble nécessaire (solution des guides du PNR du Vexin). D'abord se renseigner pour savoir si le coût est supportable et si le ou les présidents trouveraient cela acceptable.

Autre solution pour dégager sa responsabilité: ne proposer que des plantes/plats achetés dans des magasins spécialisés mais je pense que ce n'est pas la démarche de Cervesia...

Attendons l'avis que va recueillir Wido auprès du service juridique de son employeur et peut être de Cervesia auprès de l'AEV.

Bonne fin de W.E.
Ce n'est pas le chemin qui est difficile mais c'est le difficile qui est le chemin
Plus je suis amené à penser que Dieu n'existe pas, plus je comprends ceux qui y croient
L’homme sage apprend de ses erreurs L’homme plus sage apprend des erreurs des autres
Avatar du membre
Bouchard
Gentil Modo
Messages : 15525
Enregistré le : sam. mai 24, 2003 11:00 pm
Localisation : Val de Marne 94
Contact :

dim. sept. 16, 2012 10:25 am

Je ne pense pas qu'une loi interdise les dégustations (ou alors je suis curieux de la connaître car si elle existe elle n'est pas appliquée sur les marchés, les grandes surfaces, ...etc), mais par contre si une dégustation conduit à un accident il est évident que la personne qui a proposé le produit au consommateur est pleinement civilement responsable.
Si le produit a été acheté dans le commerce cela ne supprime pas la responsabilité de celui qui a donné le produit au consommateur. Ce dernier bénéficie simplement d'un recours contre celui qui a vendu le produit...si le produit est vicié à l'origine. Donc, pas de recours possible en cas d'étouffement, allergie,...etc
Vala, vala...
Membre des GMA - Membre de Bouvines 1214 - http://www.guerriersma.com - Ne pas subir-
Avatar du membre
le furet
Messages : 5968
Enregistré le : lun. janv. 29, 2007 12:00 am
Localisation : Plouharnel

lun. sept. 17, 2012 9:16 am

Par contre, j'avoue ne pas savoir comment s'articulent les responsabilités entre orga et troupes enrôlées, je suis assez curieux de voir comment ça s'arrange ?
cervesia
Messages : 123
Enregistré le : dim. janv. 09, 2011 8:02 am

lun. sept. 17, 2012 7:46 pm

Bouchard a écrit :Je ne pense pas qu'une loi interdise les dégustations (ou alors je suis curieux de la connaître car si elle existe elle n'est pas appliquée sur les marchés, les grandes surfaces, ...etc), mais par contre si une dégustation conduit à un accident il est évident que la personne qui a proposé le produit au consommateur est pleinement civilement responsable.
Si le produit a été acheté dans le commerce cela ne supprime pas la responsabilité de celui qui a donné le produit au consommateur. Ce dernier bénéficie simplement d'un recours contre celui qui a vendu le produit...si le produit est vicié à l'origine. Donc, pas de recours possible en cas d'étouffement, allergie,...etc
Vala, vala...
ça tombe sous le sens ! donc faut interdire aux magasins de faire gouter leurs petits morceaux de jambon à l'os ou ce petit fromage corse ? ni ce délicieux petit rouge du coin ?
ton argument est sensé et opposable à ceux qui veulent m'embeter : merci bouchard !
Avatar du membre
mac jowski
Messages : 180
Enregistré le : ven. sept. 04, 2009 11:00 pm
Localisation : Villeneuve d ascq

lun. sept. 17, 2012 8:21 pm

En même temps, j'espère que tu as les moyens pour payer les dommages et intérêts en cas d'intoxication, car les grandes surfaces oui.... Et encore, elles se retournent contre le fabricant. Parce que ça coûte cher et tu risques de payer à vie en cas de problème, sans compter les éventuels ennuis judiciaires.
En général, les petits morceaux de jambon ou le fromage dans les magasins ont subi toute une batterie de contrôle, ce qui n'évite pas les accidents sanitaires parfois et de gros problèmes pour les entreprises fabricantes...
Maintenant je ne sais pas ce que tu veux faire goûter...
Avatar du membre
yrwanel
Messages : 5715
Enregistré le : jeu. janv. 01, 1970 1:00 am

lun. sept. 17, 2012 8:29 pm

Bon.... arrêtons de nous voiler la face, actuellement...

SURTOUT avec les trucs bien industriels.

http://www.youtube.com/watch?v=W3EmEPFshlQ
http://www.youtube.com/watch?v=9UhU5MumEvQ
http://www.youtube.com/watch?v=tVqa5GnysXg

"manger TUE". :gla: ;)


(s'habiller aussi... à ce niveau, j'ai du stock, niveau info)
Avatar du membre
mac jowski
Messages : 180
Enregistré le : ven. sept. 04, 2009 11:00 pm
Localisation : Villeneuve d ascq

lun. sept. 17, 2012 8:53 pm

yrwanel a écrit :Bon.... arrêtons de nous voiler la face, actuellement...

SURTOUT avec les trucs bien industriels.

http://www.youtube.com/watch?v=W3EmEPFshlQ
http://www.youtube.com/watch?v=9UhU5MumEvQ
http://www.youtube.com/watch?v=tVqa5GnysXg

"manger TUE". :gla: ;)


(s'habiller aussi... à ce niveau, j'ai du stock, niveau info)
Oui, on est d'accord mais une bactérie genre salmonelle, ça agit plus vite et ça se remarque tout de suite donc... On en parle. Les effets nocifs à long terme, pesticides et autres, tout le monde s'en fout, parce que ça ne se voit pas et c'est pas spectaculaire donc... ignoré... Jusqu'au jour où... Mais l'industriel s'en sera déjà mis plein la poche et pourra dire "je ne savais pas, j'ai eu l'autorisation". Pour un particulier, ça risque d'être beaucoup plus délicat... :gla:
Avatar du membre
yrwanel
Messages : 5715
Enregistré le : jeu. janv. 01, 1970 1:00 am

lun. sept. 17, 2012 9:19 pm

Euh bon, des fois... y a un pays où pas mal de monde se retrouve au minimum avec une canne blanche, là....(une histoire d'alcool...) ;)

A choisir, me demande si la salmonelle, soignée à temps, n'est pas presque préférable... [img]images/icones/icon15.gif[/img]

A savoir aussi: on est dans une civilisation "microbe-phobique" grave. Bilan (et sans nécessairement les chercher exprès), on ne développe plus très fort notre système immunitaire, et c'est là que les ennuis commencent!
Au 1er microbe: crac dedans!
(demandez aux amérindiens, morts à plein tombereau grâce au rhume importé par les conquistadors...).

Niveau allergie:
- on ne sait que on est allergique QUE quand on est confronté à l'allergène... On peut être allergique aux fraises, mais ne pas le savoir tant qu'on en a pas avaler une.. (par ex.) Il y a donc "1 première fois".
- Il existe des allergiques qui, mêmes prévenus que tel truc contient tel brol auquel ils sont allergiques, le mangent quand même.. Si, si!
Ce genre de gens est assez "gonflé" (dans tous les sens du terme) pour emm** autrui (ben voyons). Si, si!
Là, désolée, il n'y a pas de remède... à la c****!
(c'est là qu'on regrette que la sélection naturelle fait pas plus son boulot...: mode peau de vache...) :D
Avatar du membre
le furet
Messages : 5968
Enregistré le : lun. janv. 29, 2007 12:00 am
Localisation : Plouharnel

lun. sept. 17, 2012 11:12 pm

mac jowski a écrit :
yrwanel a écrit :Bon.... arrêtons de nous voiler la face, actuellement...

SURTOUT avec les trucs bien industriels.

http://www.youtube.com/watch?v=W3EmEPFshlQ
http://www.youtube.com/watch?v=9UhU5MumEvQ
http://www.youtube.com/watch?v=tVqa5GnysXg

"manger TUE". :gla: ;)


(s'habiller aussi... à ce niveau, j'ai du stock, niveau info)
Oui, on est d'accord mais une bactérie genre salmonelle, ça agit plus vite et ça se remarque tout de suite donc... On en parle. Les effets nocifs à long terme, pesticides et autres, tout le monde s'en fout, parce que ça ne se voit pas et c'est pas spectaculaire donc... ignoré... Jusqu'au jour où... Mais l'industriel s'en sera déjà mis plein la poche et pourra dire "je ne savais pas, j'ai eu l'autorisation, j'étais contrôlé, je suivais les recommandations des services officiels". Pour un particulier, ça risque d'être beaucoup plus délicat... :gla:

1er cours d'agronomie en seconde : Apprendre par coeur que manger tue ! On creuse sa tombe avec ses dents (20ans (déjà !) et 5 AVC plus tard, ça me reste encore, c'était mon premier cours d'agronomie au lycée agricole).

Vous avez de la chance, j'ai laissé mes bouquins de bactério en Drôme et l'histoire m'échappe dans les détails mais vous devriez vous intéresser à la pauvre "Typhoid Mary", une cuisinière d'origine Irlandaise qui change de nom 3 fois pour continuer à se faire engager dans les orphelinats et maisons bourgeoises de la côte est Américaine. Et à chaque fois elle tue des enfants en leur refilant la Typhoide avec sa cuisine et disparait avant que cela ne sente le roussi pour elle.... Typhoïde dont elle est porteuse saine, elle sait ou se doute qu'elle y est pour quelque chose mais elle est dans le déni et continue ! Et les pauvres orphelins vont continuer à mourir sans que personne à l'époque n'y comprenne rien (en fait tout le monde s'en fout ! ) jusqu'à ce qu'un médecin un peu malin soit alerté -dit-on- par un rescapé et ne découvre le pot aux roses... Ne sachant qu'en faire, et malgré sa promesse de changer de métier comme elle frappe encore aux portes pour faire la cuisine, on la cloître dans un asile (peut-être bien sur une île qui inspirera l'île d'Arkham d'ailleurs !? Amis Lovecraftiens ou Batmaniens...) sur une île au large de la nouvelle-Angleterre... Asile où elle finira ses jours.

C'est une de mes histoires de bactério favorites... Mais j'en ai plein d'autres, sur comment à l'époque du tout bio, les trayeuses aux doigts gercés contaminent des vaches dont le lait (bio à l'époque) tue quand même pas mal de gamins, etc... Ouais, on est des gens bizarres mais fallait être bizarre aussi pour comprendre le fin mot de l'histoire surtout à l'époque avant Pasteur ou peu aprés... Rassurez-vous, aujourd'hui l’hygiène est un poil meilleure et les cuistots font l'objets de dépistages et vaccins réguliers (en principe !)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mary_Mallon



A+
Avatar du membre
Bouchard
Gentil Modo
Messages : 15525
Enregistré le : sam. mai 24, 2003 11:00 pm
Localisation : Val de Marne 94
Contact :

mar. sept. 18, 2012 1:27 pm

Effectivement, mais rester dans le sujet sera plus éclairant pour la vie des associations.
Membre des GMA - Membre de Bouvines 1214 - http://www.guerriersma.com - Ne pas subir-
Avatar du membre
le furet
Messages : 5968
Enregistré le : lun. janv. 29, 2007 12:00 am
Localisation : Plouharnel

mar. sept. 18, 2012 5:37 pm

Je voulais simplement dire que tenir une buvette fait courir de gros risques sitôt que tu y vends ou distribues autre chose qu'un produit stérile ou stabilisé (emballé sous vide ou dont tu romps le "sceau") pour le vendre. Ou un produit contrôlé, ce qui est le cas d'un fromage "commercial" et pas le cas de mes tomes artisanales faites à la main dans ma cuisine et mes faisselles. Faut 'accepter ce risque ou abandonner l'idée d'aller au resto ou de manger sur une buvette ou de se taper un yaourt artisanal, de se faire préparer sa bouffe et notamment sa viande et on ne sait jamais à qui on a affaire. Y'a des porteurs sains comme Typhoid Mary, qui, encore aujourd'hui sont interdits de "food business" et forcent le passage quand même, de la sandwicherie aux restos et ateliers IAA, (La DSV en fait arrêter une poignée chaque année qui n'ont commis d'autre crime que de se retrouver porteurs sains, contaminant en situation de préparation de notre bouffe ! Y'a un pizzaiolo du coin qui a été contraint de fermer boutique, il s'était contaminé à l'équitation et fait chopé en contrôle aprés que plusieurs clients à lui ait eu la chiasse).
Mais y'en a encore qui s'ignorent... D'où des problémes récurrents (peu en France où c'est sévére) ! C'est pour ça que donner des recettes, Ok, faire goûter sa popotte à du public, c'est aimer le risque...

Pour la petite histoire, en BTS, je faisais des isolements de tuberculose le vendredi et servait des sandwichs le samedi soir en job étudiant... J'aurai pu me contaminer et recontaminer tous le monde... Donc le risque il est partout ! Même si y'a pas eu de problémes.

Simplement pour dire, de faire super gaffe avec toute affaire de bouffe. Faire goûter le MA est une super idée mais la manière de relever les responsabilités au sein d'une asso en plus, ce sera le président et sans doute -en son absence- le "chef" sur place qui prendront (et l'orga aussi qui aura laissé faire). Et la DSV a dans ces cas, en quelque sortes, les pleins pouvoirs et ils sont pas drôles dans ces situations...

Voilà

A+
Avatar du membre
Alain Des Esleus
Messages : 19
Enregistré le : ven. août 05, 2011 10:26 am
Localisation : Val d'Oise

jeu. oct. 25, 2012 4:22 pm

"Effectivement, mais rester dans le sujet sera plus éclairant pour la vie des associations" En effet, dur pour rechercher les infos concises répondant directement à la question parmi toutes ces considérations et digressions...

Voici la réponse d'une animatrice en ferme pédagogique et de sorties sur les plantes culinaires avec dégustations sur place ou des produits quelle apporte:
"En effet nous avons une assurance qui couvre ce type de prestation et les risques d'intoxication alimentaire, ce qui n'est possible qui si votre profession implique l'accueil du public (gite, ferme pédagogique...)
C'est une loi qui vise aussi les gouters d'anniversaire dans les écoles: interdits ou alors il faut apporter des gâteaux faits par des boulangers pâtissiers ou traiteurs...
Vous pouvez faire fabriquer par un professionnel des recettes élaborées par vos soins ou vous faire assurer par votre association.

En matière d'herboristerie, c'est encore plus compliqué du fait du remède on touche à la pharmacie et aux soins: interdiction de préconiser un remède non homologué.
Pour la dégustation d'herbes à l'état naturel, il faut aussi une assurance. Attention aussi à l'échinococcose"
Ce n'est pas le chemin qui est difficile mais c'est le difficile qui est le chemin
Plus je suis amené à penser que Dieu n'existe pas, plus je comprends ceux qui y croient
L’homme sage apprend de ses erreurs L’homme plus sage apprend des erreurs des autres
Avatar du membre
yrwanel
Messages : 5715
Enregistré le : jeu. janv. 01, 1970 1:00 am

jeu. oct. 25, 2012 4:40 pm

Herboristerie, en France: vous pouvez vendre des plantes ou en faire goûter, MAIS il est totalement interdit de dire "à quoi cela sert" et ce que cela soigne.

Pour le reste:
Malheureusement, on assiste à une explosion de personnes présentant des allergies, et des multi-allergies de surcroît.
Cela ne va pas s'améliorer avec le temps.
Comme (en plus) nous commençons à virer comme aux USA où, dès qu'il y a un soucis, il FAUT un "coupable": il faut malheureusement se "protéger"...

http://sante-medecine.commentcamarche.n ... fleau.php3
http://www.archebdo.ch/rubriques/art-de ... rgies.html
Répondre

Retourner vers « La Cuisine des Guerriers »